L'info marché du jour Bilan de campagne sous tension pour le blé français selon Stratégie Grains

Terre-net Média

Avec une collecte estimée à près de 34 Mt en France pour 2018, en baisse de 2,4 Mt par rapport à l'année précédente, des utilisations nationales stables voire en diminution pour certains débouchés, des exportations qui avoisineraient 17 Mt, la fin de campagne s'avère tendue pour le blé tendre, annonce Stratégie Grains. Et la suivante, qui laisse augurer une hausse de la production française et surtout mondiale, pourrait l'être également.

champs de ble sous les nuagesQuelques tensions planent sur le blé tendre en cette fin de campagne 2018/2019. (©Terre-net Média)

Une production de 34 Mt selon les dernières estimations, soit 2,4 Mt de moins que l'année d'avant, des utilisations stables à 9 Mt, voire en repli en alimentation animale (7 Mt au lieu de 8 Mt l'an passé), des exportations qui atteindraient 17 Mt : autant de facteurs pesant sur la fin de la campagne 2018/2019 pour le blé tendre français, selon Stratégie Grains. Ainsi, les stocks de fin de campagne devraient se situer autour de 2,4 Mt et être inférieurs de 700 000 t comparé à juin 2018. 

Chaque jour, avec « L'info marché du jour », Terre-net sélectionne pour vous une information sur un fait impactant les cours des céréales et/ou des oléagineux.

En Europe, le bilan de campagne est tout juste équilibré en raison d'une baisse de 15 Mt de la production de blé entre 2017 et 2018 et d'une progression relative du prix de la céréale par rapport au maïs, qui a freiné les achats des fabricants d'aliment du bétail (- 7 Mt). Les prévisions concernant les stocks européens de fin de campagne tablent donc sur un recul de 4 Mt, avec des exportations à destination des pays tiers, attendues aux alentours de 20 Mt (en incluant le blé dur).

Les blés français plus compétitifs sur la fin de campagne

À l'échelle internationale, la production céréalière enregistre une chute importante, d'où une augmentation des surfaces semées en 2019 et des stocks vraisemblablement plus faibles de 7 à 8 Mt au 30 juin 2019, comparé à l'an dernier à la même date. « Les blés français ont gagné en compétitivité sur la fin de la campagne, mais restent moins attractifs que les origines mer Noire en nouvelle récolte, ajoute Andrée Defois, de Stratégie Grains. Aussi, le volume d'exportation vers les pays tiers est-il attendu autour de 9,8 Mt, c'est-à-dire + 20 % comparé à la campagne précédente. »

Celle qui débute dans quelques semaines laisse présager une production mondiale de blé supérieure de 45 Mt à 2018/2019, dont 18 Mt pour l'Union européenne, et de 3 Mt pour notre pays. Les stocks mondiaux pourraient progresser de 6 à 7 Mt d'ici le 30 juin 2020.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr

Source : AGPB Actus du 19/04/19

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous