Campagne commerciale 2014/2015 L'orge française s'exporte bien grâce à la Chine

Afp

Paris, 13 mai 2015 (AFP) - Les exportations françaises d'orge se sont montrées exceptionnellement dynamiques pendant la campagne commerciale 2014/2015, principalement grâce à la demande chinoise, a expliqué mercredi l'établissement public FranceAgriMer.

La commercialisation de la récolte de l'été dernier, qui prendra fin officiellement le 31 mai, « s'achève en beauté et 2015/2016 s'annonce en fanfare », a déclaré Olivia Le Lamer, chef de l'unité grandes cultures à la direction "Marchés et prospectives" de FranceAgriMer. Au total, la France devrait exporter 7,8 millions de tonnes d'orge sur 2014/2015, soit près de 20 % de plus que l'année précédente.

Les ventes vers les pays tiers (hors UE) expliquent ce résultat : elles représentent « plus du double » de celles de l'an passé, a-t-elle ajouté.

FranceAgriMer a donc revu en hausse de 200.000 tonnes ses objectifs d'exportation pour cette zone, qui devraient désormais atteindre 3,3 millions de tonnes en fin de campagne. En moyenne, 220.000 tonnes d'orge ont été expédiées par mois depuis juin dernier.

Un phénomène presque « totalement imputable à la Chine », vers qui 2,3 millions de tonnes d'orge français devraient être expédiées au final, selon Olivia Le Lamer. La Chine est « traditionnellement, le principal débouché des orges de brasserie françaises vers les pays tiers, mais la France profite aussi cette campagne de la hausse des importations chinoises d'orge fourragère », destinée à l'alimentation du bétail, expliquait déjà FranceAgriMer dans une note de conjoncture en mars. L'orge devrait être aussi « la céréale phare du début de campagne 2015/2016 », prévoit déjà Olivia Le Lamer.

En blé, l'objectif d'exportation vers les pays tiers pour 2014/2015 reste inchangé, à 10,6 millions de tonnes. L'absence de nombreux représentants de la filière lors du dernier conseil spécialisé de FranceAgriMer, en raison des nombreux ponts de mai, a empêché une évaluation plus précise, a souligné l'analyste.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous