Guerre commerciale La Chine achète 2 millions de tonnes de soja américain

AFP

Deux groupes étatiques chinois ont annoncé avoir passé chacun commande pour 1 million de tonnes de soja américain dans l'objectif de faciliter les tractations commerciales entre les deux pays, un apparent geste de conciliation de la Chine, principal débouché des cultivateurs américains.

Cofco, mastodonte chinois de l'agroalimentaire, a annoncé samedi sur son site avoir « acheté ces derniers jours jusqu'à 1 million de tonnes de soja américain », pour « mettre en œuvre l'accord par consensus auquel sont parvenus les chefs d'État » des deux pays. Des formules reprises mot pour mot le même jour par Sinograin, organisme étatique supervisant les réserves céréalières, qui a lui aussi affirmé avoir acquis « ces derniers jours » pour 1 million de tonnes de soja des États-Unis, également pour appliquer le « consensus » entre les deux puissances.

Les deux communiqués semblaient faire référence à la trêve de 90 jours dans la guerre douanière, un cessez-le-feu conclu début décembre par les présidents américain Donald Trump et chinois Xi Jinping pour tenter de résoudre leurs différends commerciaux. Or, les négociations ont repris mercredi et jeudi dernier à Washington, débouchant sur « d'énormes progrès » selon Donald Trump, tandis que Pékin saluait des « avancées importantes ». Un négociateur chinois a ainsi évoqué l'achat de 5 millions de tonnes de soja supplémentaires par la Chine aux États-Unis. L'enjeu est crucial pour les cultivateurs américains : les États-Unis avaient exporté en 2017 environ un tiers de leur production de soja vers la Chine (où il sert surtout à nourrir les élevages de porcs) pour un montant de 14 milliards de dollars. Mais les exportations américaines vers le géant asiatique se sont quasiment arrêtées à l'été 2018, quand Pékin a imposé des surtaxes douanières sur le soja et d'autres produits agricoles venant des États-Unis, dans le cadre de la guerre commerciale avec Washington. Dans un geste de conciliation après le début de la trêve conclue par les présidents Xi et Trump, la Chine s'était déjà engagée début décembre à augmenter ses commandes agricoles. Ce que Sinograin lui-même confirmait mi-décembre, sans livrer de détails.

Le ministère américain de l'Agriculture (USDA) n'ayant pas diffusé de statistiques pendant la période de paralysie de l'administration fédérale en décembre et janvier, il n'est pas possible de déterminer avec certitude la quantité de soja achetée depuis par les Chinois. Mais plusieurs analystes interrogés par l'AFP estiment que Pékin a depuis décembre passé commande pour environ 5 millions de tonnes de soja. Même en y ajoutant la promesse d'achat de 5 millions supplémentaires, on reste très en deçà des 32 millions de tonnes de soja américain exportées vers la Chine en 2017. D'autant que la Maison Blanche a spécifié jeudi qu'aucun calendrier d'achats n'avait été fixé.

Les cargaisons de soja dont Cofco et Sinograin ont pris commande seront acheminées vers avril ou mai, selon des sources proches du dossier citées par Bloomberg. Donald Trump s'est néanmoins félicité de l'engagement chinois pris la semaine dernière, estimant que cela « allait rendre le sourire aux agriculteurs » américains. Les taxes douanières chinoises pénalisaient sévèrement des régions agricoles américaines ayant largement soutenu Donald Trump lors de son élection. Les cours du soja s'étaient nettement redressés vendredi avec la perspective de nouvelles commandes chinoises. Et les annonces des deux groupes chinois permettaient lundi aux prix de limiter leurs pertes.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous