Oléagineux La Chine soutient une production de colza peu compétitive

Terre-net Média

Les paysans chinois sont incités à produire du colza en raison de la politique de prix garantis du gouvernement. Mais peu compétitive, l’huile est stockée tandis que des milliers de tonnes sont librement importées.

La culture plus rémunératrice que celle du blé en Chine.La culture du riz est plus rémunératrice que celle du blé en Chine. (©Terre-net Média.)La Chine soutient par des prix garantis une large partie de sa production agricole pour maintenir un nombre important de paysans en activité en leur faisant bénéficier, à leur niveau, de la croissance économique du pays. Ainsi, entre 6 et 7 millions d’hectares de colza sont cultivés pour produire de 12 à 14 millions de tonnes (Mt) payées à 5.100 rmb/t (soit environ 600 €/t en 2013). Mais à trop vouloir soutenir cette production, le gouvernent chinois doit gérer des stocks importants d’huile de colza issus de la trituration de graines achetées aux paysans à des prix garantis, bien plus élevés que ceux en vigueur sur les marchés.

Aussi, les triturateurs optent pour des importations de colza bon marché. Elles ne sont pas contingentées et ne supportent que des droits de douane faibles (9 %). Elles représentent un tiers de la production chinoise.

"La lettre de veille et d'analyse de l'économie de l'élevage en Chine" résume ainsi la situation : « le marché du colza semble évoluer vers une structure en deux segments : un marché "libre" de colza importé destiné aux triturateurs et un marché contrôlé par l’État, au sein duquel les grains sont achetés à prix garantis et l’huile stockée dans des réserves ».

En 2013, les importations chinoises de colza se sont élevées à 3,6 millions de tonnes, en hausse de 25 % d’une année sur l’autre et ont triplé en l’espace de deux ans. Plus des 2/3 des volumes proviennent du Canada.

Ces achats sont sans commune mesure avec les capacités de trituration sous-exploitées de la Chine comprises entre 40 et 50 Mt, selon l’Institut de l’élevage. Aussi le taux d’utilisation des grosses usines n’excède pas 25 %.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous