L'info marché du jour Une moisson qui s’éternise

Terre-net Média

Les pluies continuent de retarder les chantiers de moisson en France, et entament la qualité des grains. Les cours s'en ressentent.

Nuages menaçantLes pluies incessantes perturbent les chantiers de récolte. (©Pixabay) Les conditions météo demeurent peu favorables sur l’Hexagone et les travaux de récolte continuent de peiner, notamment en blés tendres. Globalement, les accalmies intermittentes ne permettent pas aux agriculteurs de rattraper les retards pris sur les chantiers. 

Des retards qui « touchent également d'autres pays européens et amènent ainsi à un regain de fermeté » des cours, indiquait ce matin le cabinet Agritel. D’ailleurs, en fin de matinée sur Euronext, la tonne de blé augmentait de 3,75 euros sur l'échéance de septembre à 220 euros, et de 3,25 euros sur l'échéance de décembre à 221,25 euros, pour plus de 26 000 lots échangés.

Au-delà du retard, c’est surtout la qualité de la céréale qui inquiète : à cause de l’humidité et de la fraîcheur, des grains germés sur pied sont relevés sur de nombreuses parcelles pas encore moissonnées.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous