Euronext Le blé à l'équilibre, dans une fourchette de prix étroite

AFP

Les prix du blé étaient à l'équilibre ou presque, mardi à la mi-journée, évoluant dans une fourchette de prix très étroite dans un marché difficile.

« À la mi-décembre, les Russes avaient dit qu'ils étaient encore prêts à exporter, exporter, exporter », rappelait Gautier Le Molgat, analyste au cabinet Agritel, qui soulignait que lors du dernier appel d'offres égyptien conclu la semaine dernière, « les prix français étaient au prix des russes », seulement pénalisés par le coût supplémentaire de fret pour cette destination.

Une nouvelle encourageante, selon lui, pour les blés hexagonaux candidats au départ pour des destinations plus proches, comme l'Algérie ou le Maroc. « Le marché n'a pas un énorme potentiel de hausse, parce qu'on doit encore faire le programme de chargement prévu », alors que les exportateurs français, compte tenu du caractère très offensif de leurs concurrents russes, notamment, n'ont pas connu « un début de campagne florissant », résumait Gautier Le Molgat.

Les exportations de blé de l'Union européenne s'élevaient en fin de semaine dernière à 8,6 millions de tonnes, contre 11,6 millions de tonnes à l'an dernier à la même date, selon des chiffres communiqués lundi soir par Bruxelles. « Il n'y a pas un énorme potentiel de baisse non plus, car l'écart de prix est faible, par rapport aux autres pays », ajoutait Gautier Le Molgat, avant de s'interroger : « La vraie question, c'est "quand est-ce que les acheteurs vont se positionner en ce début d'année ?" ». Faute d'une activité très intense de la part de ces derniers, et compte tenu du manque persistant d'informations sur les transactions américaines en raison du « shutdown » qui touche le ministère américain de l'agriculture, le marché demeurait donc calme, mardi.

Peu avant 13h00 (12h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé progressait de 25 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 204 euros et était inchangée sur l'échéance de mai à 204,75 euros, pour près de 3 200 lots échangés. La tonne de maïs n'évoluait guère d'avantage, regagnant 50 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 180,25 euros et de 25 centimes d'euro sur celle de juin à 183,50 euros, pour environ 150 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous