Chicago Le blé américain lesté par le manque de demande

AFP

Dans un marché tranquille à la veille de la fête de Thanksgiving, les cours du soja et du maïs ont légèrement progressé mercredi tandis que ceux du blé, toujours sous la pression d'un manque d'appétit pour la céréale produite aux États-Unis, ont reculé.

Les volumes sont dans leur ensemble restés limités, de nombreux investisseurs ayant déjà déserté les salles de marché. Les cours seront suspendus jeudi et rouvriront vendredi pour une séance écourtée. Dans ce contexte, les cours du soja ont continué à regagner un peu de terrain alors que les observateurs du marché restent très attentifs à toute nouvelle information sur les discussions en cours entre Washington et Pékin. Les chefs d'État américain et chinois doivent discuter de leurs différends sur le sujet du commerce au sommet du G20 à la fin du mois à Buenos Aires et les agriculteurs américains espèrent un apaisement des tensions pouvant aboutir à la levée des taxes élevées imposées par Pékin depuis cet été sur les importations de soja en provenance des États-Unis.

« De nombreux courtiers restent optimistes sur le fait que des discussions productives au G20 la semaine prochaine pourront conduire à un accord qui normalisera les exportations de soja américain en Chine », ont souligné les analystes de CHS Hedging. « La question principale maintenant est de savoir quelle sera cette nouvelle normalité ? », ont-ils ajouté. Les négociants chinois se sont en effet beaucoup plus tournés ces derniers mois vers le Brésil et l'Argentine pour s'approvisionner en soja et pourraient, même si les taxes sur les importations américaines sont abaissées, délaisser pendant encore un temps ou définitivement les producteurs américains. Les cours du blé de leur côté restent sensibles à tout signal sur la demande, le blé américain peinant à rester concurrentiel sur le marché mondial. « Les courtiers gardent un œil sur ce qui se passe à l'étranger et tout pays faisant état de nouvelles commandes, tout appel d'offres qui n'est pas remporté par les États-Unis, pèse un peu plus sur les prix car cela signifie qu'on perd des ventes », a remarqué Ryan Ettner de la maison de courtage Allendale.

Même si le dollar perdait un peu de terrain mercredi, son net regain la veille continuait à cet égard à tirer les cours du blé vers le bas, selon Michael Zuzolo de Global Commodity Analytics. Un renchérissement du billet vert rend en effet les achats de blé américains moins attractifs pour les clients munis d'autres devises. Les cours du maïs se sont pour leur part un peu appréciés mercredi après avoir fluctué tout au long de la séance. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a fini mercredi à 3,6175 dollars contre 3,6125 dollars mardi. Le boisseau de blé pour livraison en mars, le plus échangé, a clôturé à 5,0675 dollars contre 5,0850 dollars la veille. Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus échangé, a terminé à 8,8300 dollars contre 8,8100 dollars à la précédente clôture.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous