Chicago Le blé américain soutenu par la canicule en Europe

AFP

Les cours du blé américain ont fini en nette hausse lundi, aidés par des conditions météorologiques difficiles, entre la canicule en Europe et la persistance de pluies aux États-Unis. Les cours du maïs et du soja ont aussi progressé.

Comme pour le blé européen, « la chaleur extrême dans cette zone commence à  soutenir les cours du blé aux États-Unis », remarque Dax Wedemeyer de la maison  de courtage US Commodities. Si elle persiste, la canicule pourrait y avoir un impact sur les rendements des cultures. Dans le même temps, les prix de la céréale « sont soutenus par la météo toujours défavorable dans certaines zones de culture de blé dur d'hiver dans le Kansas », indiquent les analystes de CHS Hedging. « Les sols déjà gorgés d'eau et les tempêtes qui se sont abattues ce week-end n'aident pas », ajoutent-il. Parallèlement les champs de blé dans certaines parties du Canada et du Dakota du Nord souffrent de sécheresse. Les acteurs du marché attendent désormais la publication de rapports importants, un rapport hebdomadaire lundi après la clôture sur l'avancée des semis et la qualité des récoltes déjà en terre, un rapport trimestriel vendredi sur les superficies consacrées à chaque culture. En attendant, « alors que la semaine s'annonce encore pluvieuse, les courtiers tentent de trouver la bonne fourchette de prix », avance Dax Wedemeyer. Les semis ont particulièrement souffert cette année de la persistance de précipitations dans plusieurs zones du centre des États-Unis, retardant notamment le maïs. Les observateurs se demandent si le rapport officiel va en conséquence montrer une substitution de superficies initialement consacrées au maïs pour le soja.

Autre élément sur leur radar : la rencontre entre les dirigeants Donald Trump et Xi Jinping au sommet du G20 au Japon en fin de semaine. S'il n'est pas vraiment attendue l'annonce d'un grand accord, elle pourrait aboutir à un apaisement des tensions menant in fine à une levée des tarifs douaniers supplémentaires imposés par Pékin depuis l'été dernier sur le soja américain.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, contrat le plus actif actuellement, a terminé à 4,4675 dollars contre 4,4225 dollars vendredi à la clôture. Le boisseau de blé pour livraison en septembre, désormais le plus échangé, a clôturé à 5,4250 dollars contre 5,3075 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus actif, a terminé à 9,0900 dollars contre 9,0275 dollars vendredi.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous