Euronext Le blé baisse, anticipant une hausse de production russe

AFP

Les prix du blé baissaient un peu mercredi, continuant de subir les nouvelles météorologiques en provenance du bassin de la mer Noire (Russie, Ukraine, Kazakhstan) qui semble parti pour produire beaucoup plus de blé que l'an dernier.

« Le blé continue d'anticiper la hausse de la production russe », commentait Michel Portier, gérant du cabinet Agritel. « Les conditions climatiques sur le bassin mer Noire demeurent à ce jour très favorables aux cultures, même si sur l'Europe la pluie se fait toujours attendre dans nombre de régions », soulignait le cabinet dans une note.

Aux Etats-Unis, « les perspectives d'amélioration également des conditions climatiques devraient permettre une avancée des semis de printemps », poursuivait Agritel, indiquant que cela devrait inciter les fonds américains à vendre davantage encore à la Bourse de Chicago.

Peu avant 13 h 30 (11 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé reculait de 25 centimes d'euro sur l'échéance de mai, à 182,25 euros, et de 75 centimes sur l'échéance de septembre, à 172 euros, pour un peu plus de 15.000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, augmentait légèrement, regagnant 50 centimes d'euro sur l'échéance de juin, à 164,50 euros, et 75 centimes sur celle d'août, à 169,50 euros, pour un peu plus de 250 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous