Chicago Le blé bénéficie de l'avancée timide des semis de printemps

AFP

Le cours du blé a légèrement avancé mardi dans le sillage d'un rapport montrant une avancée poussive des semis américains de printemps, permettant à la céréale de se remettre de récentes fortes chutes, tandis que le maïs et le soja ont reculé.

Ces semis de printemps étaient effectués à 5 % lors de la semaine achevée le 22 avril d'après un rapport du ministère américain de l'agriculture (USDA) publié mardi, soit bien moins que la moyenne des cinq années précédentes à la même période, à 22 %.

Les investisseurs ont privilégié un peu plus cet élément du rapport à celui ayant trait à la qualité du blé d'hiver. Le blé d'hiver jugé « bon » ou « excellent » est de 62 % contre 60 % attendu par les analystes et 31 % l'an dernier à la même époque. « Ce rapport entraîne des forces opposées, entre le blé d'hiver qui affiche un bon démarrage, et le blé de printemps qui en affiche un mauvais », a affirmé Dax Wedemeyer de US Commodities, reconnaissant que c'est la deuxième force qui l'a emporté mardi.

Ce même rapport a montré des semis de maïs réalisés à 6 % sur le territoire américain contre une moyenne de 12 % sur les cinq années précédentes, et de soja à 1 % contre une anticipation et une moyenne des cinq dernières années de 2 %.

Les cours n'ont toutefois pas profité de ces données mardi. « C'est un peu moins que prévu mais ces chiffres n'ont pas encore beaucoup d'importance » à ce stade, a noté Steve Georgy de la maison de courtage Allendale. Les investisseurs sont davantage concentrés sur la récolte sud-américaine et l'absence d'avancées importantes sur la guerre commerciale entre Pékin et Washington, a noté Dax Wedemeyer.

La guerre commerciale « est probablement la raison pour laquelle on observe les grands fonds d'investissements parier des montants importants à la baisse », a affirmé Steve Georgy. Ce mouvement ne prendra fin selon lui que quand « quelque chose s'accomplira entre les deux pays ». « Tant que nous n'avons rien sur ce front, les cours vont rester agités », a encore anticipé le spécialiste.

Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour juillet, le plus échangé, a clôturé à 4,4500 dollars contre 4,4175 dollars à la fermeture lundi. Le boisseau de maïs pour livraison en juillet, également le contrat le plus actif, a fini mardi à 3,6025 dollars contre 3,6350 dollars lundi. Le boisseau de soja pour livraison en juillet, désormais le plus actif, a terminé pour sa part à 8,7550 dollars contre 8,9075 dollars la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous