; Le blé sous la pression de Chicago

Euronext Le blé cède 4 €/t dans le sillage de Chicago

Terre-net Média

Les prix du blé et du maïs reculent face aux craintes de récession et à l’avancée des récoltes US.

Les cours des céréales retombaient à nouveau en territoire négatif jeudi à la mi-séance sur Euronext. Les craintes de récession et d’une contraction de la demande tirent notamment les prix à la baisse, tandis que le regain de compétitivité des origines mer Noire entament les opportunités d’exports européens.

Le marché subit par ailleurs la pression des récoltes américaines qui profitent actuellement d’un climat plus favorable pour accélérer. Les semis de blé en France débutent également dans des conditions encourageantes. Les récoltes hexagonales de maïs confirment en revanche le potentiel catastrophique des cultures. Agritel estime notamment à 10 Mt seulement la récolte nationale cette année.

Peu avant 14h00, le blé Euronext à échéance décembre 2022 s'enfonçait de 4 €/t, à 348.75 €/t, tandis que le contrat mars 2023 se dégradait de 4 €/t, à 347.25 €/t. Le maïs Euronext à livraison mars 2023 baissait de 1.25 €/t, à 338.25 €/t, le terme novembre 2022 se relâchait de 1 €/t, à 337.75 €/t.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média