Euronext Le blé continue de subir la pression de bonnes moissons

AFP

Les prix du blé restaient en légère baisse mardi à la mi-journée sur le marché européen des matières premières agricoles Euronext, continuant de subir la pression de bonnes moissons et des tensions commerciales internationales.

Peu après 12 h 30 (10 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé perdait 75 centimes d'euro la tonne sur l'échéance de septembre à 172 euros et 75 centimes sur l'échéance de décembre à 176,75 euros, pour quelque 6 476 lots échangés.

La chute du rouble depuis le début du mois « renforce la compétitivité des blés d'origine russe sur la scène internationale », souligne Agritel.

Alors que les moissons en France s'achèvent sur un bon cru malgré des sueurs froides liées à la canicule, le marché suit mardi un appel d'offres lancé par l'Egypte pour du blé, tandis que l'Algérie cherche 40 000 tonnes de maïs.

Concernant le maïs, le marché demeure prudent, à une semaine du rapport du ministère de l'agriculture américain USDA qui affichera une estimation plus précise des surfaces qui ont été semées de maïs (et de soja) au printemps dernier, malgré les inondations et autres problèmes climatiques subis par les paysans de la Corn Belt à ce moment-là. En France, les perspectives de récolte de maïs sont faibles en raison de la sécheresse.

Peu après 12h30 (10h30 GMT), la tonne de maïs perdait 25 centimes d'euro la tonne sur l'échéance de novembre, à 170,75 euros, et 25 centimes d'euros sur l'échéance de janvier, à 174 euros, pour quelque 285 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous