Euronext Le blé dans le vert, dans un marché extrêmement calme

AFP

Les prix du blé augmentaient légèrement lundi à la mi-journée, dans un marché extrêmement calme, notamment en raison de la fermeture de la Bourse de Chicago pour cause de jour férié (Martin Luther King) aux États-Unis.

Les dernières annonces des autorités russes, expliquant souhaiter contenir la hausse des prix intérieurs, ne faisait guère réagir le marché, notait Manon Sailley, analyste au cabinet ODA.

L'administration russe a expliqué en fin de semaine dernière vouloir procéder à une « subvention du transport » des marchandises en provenance de zones comme la Sibérie, « pour ramener du blé dans les zones de consommation », soulignait Manon Sailley. Pour le moment aucune restriction à l'export n'est évoquée, « mais la prudence reste de rigueur, dans un pays qui nous a habitués dans le passé à prendre à contrepied les traders », soulignait de son côté le cabinet Agritel.

L'euro progressait très légèrement mais restait en dessous de 1,14 dollar, favorisant ainsi la compétitivité des marchandises européennes.

Peu avant 13h00 (12h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 25 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 204,25 euros, et 25 centimes également sur celle de mai à 205,25 euros, pour moins de 5 000 lots échangés. Concernant le maïs, « les prix ukrainiens s'apprécient un petit peu », soulignait Manon Sailley. Une donnée de nature à soutenir les prix européens, compte tenu de la proportion massive d'épis ukrainiens dans les marchandises importées par l'Europe. La tonne de maïs regagnait 50 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 181,50 euros, et 50 centimes également sur celle de juin à 184,50 euros, pour quelque 230 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous