Euronext Le blé en progression après l'annonce des aides américaines

AFP

Les prix du blé étaient en hausse vendredi après-midi sur le marché européen, après l'annonce du versement d'aides aux agriculteurs américains par l'administration Trump, avant un jour férié aux Etats-Unis lundi.

Par ailleurs, « le gouvernement russe affiche une estimation de production de blé pour la récolte 2019 à venir à seulement 75 millions de tonnes », a indiqué le cabinet Agritel qui estime qu'il sera très certainement révisé à la hausse.

De son côté, l'Algérie se penche sur les modalités de ses importations de céréales, jugeant les volumes trop importants, au regard du déficit de sa balance commerciale. Reste à analyser si ces volumes peuvent ou non être réduits, sans fragiliser la sécurité alimentaire du pays.

Le versement de 16 milliards de dollars d'aides aux agriculteurs américains annoncé jeudi joue un peu sur le marché car « cela va inciter les agriculteurs à aller au bout de leurs semis », a jugé une source du marché vendredi.

« C'est aussi une façon pour le président Trump de se faire pardonner les pertes de parts de marchés à l'export subies par les agriculteurs américains » depuis le déclenchement de la guerre commerciale avec la Chine, a ajouté la même source. Un seul exemple : les exportations américaine de soja vers la Chine se sont effondrées l'an passé, représentant 3,1 milliards de dollars contre 12,3 milliards en 2017.

Sur les 16 milliards de dollars d'aide, 14,5 milliards seront payés directement aux producteurs, 1,4 milliard sera versé dans le cadre du programme d'achat et de distribution alimentaire et 100 millions seront débloqués dans le cadre du programme de promotion du commerce agricole.

Les éléments à surveiller dans les semaines à venir sur le marché mondial des céréales seront l'évolution de la peste porcine en Chine et des importations chinoises, ainsi que les tensions avec l'Iran qui influent sur le marché du pétrole et donc des matières premières agricoles, a dit cet analyste.

« Du fait des élevages de porcs décimés par la maladie qui n'est pas endiguée, la Chine va probablement vouloir muscler sa production de volaille, mais l'alimentation est légèrement différente » a-t-il dit. Le taux d'incorporation des céréales dans les rations alimentaires est de 50 à 60 % composé de céréales pour les porcs, mais plus élevé (60 à 70 %) pour les volailles, ce qui pourrait conduire à une augmentation de la demande de céréales en Chine.

Vers 17 h 45 (15 h 45 GMT) sur Euronext, la tonne de blé gagnait 2,50 euro la tonne à 178 euros sur l'échéance de septembre, et 2 euros sur celle de décembre à 181,25 euros, pour près de 28 000 lots échangés.

A la même heure, la tonne de maïs était hausse plus modérée de 25 centimes d'euros sur l'échéance de juin à 162,25 euros et de 1,25 euros sur le contrat d'août à 168,25 euros, pour 566 lots échangés.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous