; Nouvelles pertes pour le blé et soja à Chicago

Chicago Le blé et le soja en retrait à Chicago

Terre-net Média

La Chine ouvre son marché aux maïs brésiliens et la Russie se dit prête à assurer un corridor aux navires chargés de denrées alimentaires.

Les prix des céréales et du soja sont retombés nettement dans le rouge mercredi soir à Chicago. La Russie s’est en effet déclarée prête à assurer un corridor sécurisé pour les navires chargés de denrées alimentaires en provenance d’Ukraine. Le gouvernement russe exige toutefois en retour une levée de restrictions économiques prises à l’encontre du pays après son invasion de l’Ukraine il y a maintenant trois mois.

Les cours américains continuent par ailleurs de subir la décision de la Chine d’ouvrir son marché aux maïs brésiliens, ce qui va de fait réduire les opportunités d’export des négociants américains. La rapide avancée des semis de soja et de maïs constatée dans le dernier Crop Progress de l’USDA apporte également encore de la pression sur la tendance outre-Atlantique.

À la clôture de Chicago, le blé SRW à échéance juillet 2022 s'est contracté de 6,4 c$/bu, à 11,48 $/bu. Le maïs à terme juillet 2022 a avancé de 0,6 c$/bu à 7,72 $/bu. La fève de soja à livraison juillet 2022 a baissé de 12,0 c$/bu, à 16,81 $/bu.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média