; Les céréales en retrait face aux craintes de récession

Euronext Le blé Euronext perd 4 €/t face aux craintes de récession

Terre-net Média

Les céréales subissent à nouveau la pression des craintes macroéconomiques et de la concurrence mer Noire.

Le prix des céréales sur Euronext débutait la semaine sur un mouvement de retrait appuyé lundi à la mi-séance sur Euronext. L’attention du marché glisse en effet de nouveau vers les craintes de récession et d'une contraction de la demande. Le regain de compétitivité du blé russe et le maintient des exportations ukrainiennes tirent également la tendance à la baisse.

Les retours de rendements en France confirment toutefois le potentiel catastrophique de production de maïs cette année. Le contexte macroéconomique et la nouvelle hausse des taux directeurs de la Fed la semaine dernière maintiennent en outre la parité eurodollar sur des planchers de vingt ans, sous les 0,97 $, ce qui profite directement aux origines européennes sur la scène internationale.

Peu avant 14h00, le blé Euronext à échéance décembre 2022 diminuait de 4,25 €/t, à 342 €/t, tandis que le contrat mars 2023 se dégradait de 4,50 €/t, à 341,50 €/t. Le maïs Euronext à livraison novembre 2022 reculait de 3,25 €/t, à 335,25 €/t, le terme mars 2023 se relâchait de 3,50 €/t, à 336,50 €/t.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média