Euronext Le blé européen s'exporte bien, les cours en légère hausse

AFP

Les prix du blé augmentaient légèrement mercredi à la mi-journée sur le marché européen, où les exportations se portent bien, avec une hausse de près d'un tiers par rapport à la précédente campagne.

Selon les dernières publications de Bruxelles mardi, les exportations de blé tendre de l'Union européenne, stables sur la dernière semaine, sont globalement en hausse cette année, avec 8,67 millions de tonnes exportées (contre 6,38 millions de tonnes l'année dernière). En tête des pays exportateurs: la Roumanie (3,18 millions de tonnes), la Bulgarie (1,45 M), l'Allemagne (1 M) et la France (712 800 tonnes), rapporte le cabinet Inter-Courtage.

Les principales destinations du blé européen restent l'Algérie (1,2 million de tonnes), l'Égypte (940 000 tonnes), suivis de la Corée du Sud, du Nigeria et de l'Afrique du Sud.

À la mi-octobre, les importations européennes atteignaient près de 683 000 tonnes, essentiellement en provenance d'Ukraine, de Russie et de Serbie.

Pour le maïs, les exportations européennes progressent encore, pour atteindre plus de 945 000 tonnes depuis le début de la campagne, contre 524 500 tonnes l'an dernier.

Sur le marché américain, le blé a bénéficié de l'annonce européenne d'exportations en hausse et s'est maintenu à un niveau élevé. En mer Noire, les cours du blé meunier progressent également, en réponse à une demande soutenue à court terme, « notamment de la part des exportateurs », note le cabinet Agritel.

Sur le terrain, les récoltes progressent rapidement aux États-Unis, réalisées à hauteur de 60 % en soja et 52 % en maïs, au-dessus de la moyenne quinquennale. En Chine, 80 % des récoltes 2021 sont maintenant réalisées, selon le ministère chinois de l'Agriculture, cité par Agritel.

À cause de la hausse des coûts des engrais, nombre d'analystes prévoient déjà une baisse des surfaces de maïs pour les semis de printemps aux États-Unis au profit du soja.

Sur la scène internationale, le Japon est aux achats pour un peu plus de 80 000 tonnes de blé meunier en provenance d'Amérique du Nord, et la Turquie a lancé un appel d'offres pour 235 000 tonnes d'orges fourragères, selon Agritel.

Peu avant 12h00 (10h00 GMT) sur Euronext, le prix du blé tendre progressait de 50 centimes d'euro à 274,25 euros la tonne sur l'échéance de décembre et était stable à 268,25 euros la tonne sur celle de mars, dans un volume de plus de 5 000 lots échangés.

Le maïs était en baisse de 25 centimes à 245,50 euros sur l'échéance de novembre et en hausse de 50 centimes à 238,50 euros la tonne sur celle de janvier, dans un volume de près de 600 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous