Euronext Le blé gagne du soutien dans le recul de l'euro

AFP

Les prix du blé repassaient dans le vert jeudi après-midi, soutenus principalement par le recul de l'euro face au dollar.

L'euro a atteint un nouveau plus bas depuis juin 2017 face au dollar, après celui de mercredi, pénalisé par un contexte économique et politique jugé peu encourageant. « Seul élément de soutien pour le moment pour l'Europe, le repli de l'euro qui permet de compenser partiellement la chute des cours mondiaux », soulignait le cabinet Agritel dans une note.

Ce contexte monétaire permettait aux cours du blé de s'apprécier légèrement, en dépit des tendances climatiques qui semblent annoncer une récolte en très forte progression dans le bassin de production de la mer Noire et une amélioration des conditions aux États-Unis.

Le rapport canadien Statcan avait par ailleurs rajouté un peu de pression sur les cours mercredi, avec des intentions de semis de blé ressorties à « un niveau bien supérieur aux attentes », selon le cabinet ODA. « Les pluies actuelles seront probablement largement insuffisantes, car très hétérogènes, pour lever les craintes de déficit hydrique en France et sur l'Europe de l'Ouest », soulignait en revanche Agritel.

Peu avant 16h00 (14h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre était inchangée sur l'échéance de mai, à 181,50 euros, et reprenait 25 centimes d'euro sur l'échéance de septembre, à 171,50 euros, pour un peu plus de 16 000 lots échangés. La tonne de maïs de son côté était inchangée sur l'échéance rapprochée de juin, à 164,25 euros, et en progression de 25 centimes sur l'échéance d'août, à 169 euros, pour un peu moins de 250 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous