Chicago Le blé plonge, le soja profite à peine des avancées sino-américaines

AFP

Les cours du blé coté à Chicago ont chuté lundi alors que la céréale américaine peine à attirer des clients sur le marché mondial tandis que les prix du soja n'ont guère profité de bonnes nouvelles sur le front des relations sino-américaines.

Le boisseau de blé pour mai, le plus actif actuellement, a chuté de 3,9 % pour clôturer à 4,7275 dollars contre 4,9175 dollars vendredi. « La situation reste compliquée pour le blé », commente Jason Britt de la maison de courtage Central States Commodities. « On pensait qu'avec des prix ayant autant baissé, on verrait un regain de commandes mais le statu-quo semble s'installer et on a du mal à regagner des parts de marché », explique-t-il.

Dans le même temps, « il semblerait qu'après quelques frayeurs, les conditions météorologiques devraient se stabiliser en mars en Russie et en Ukraine », ajoute-t-il. Le rapport hebdomadaire sur les cargaisons prêtes à envoyer à l'étranger s'est montré particulièrement solide pour le blé, relève Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics. « Mais une seule semaine ne crée pas la tendance », nuance-t-il.

Le repli des cours du blé a en tout cas pesé sur celui du maïs. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus échangé désormais, a terminé lundi à 3,8000 dollars contre 3,8450 dollars vendredi dernier (- 1,17 %).

Les cours du soja de leur côté ont terminé en légère hausse. Ils avaient bondi quand les échanges électroniques ont rouvert dimanche soir, saluant l'annonce vendredi après la clôture d'avancées dans les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump a d'une part levé son ultimatum sur le commerce chinois après ce qu'il a qualifié de « progrès significatifs » dans les pourparlers.

Le secrétaire américain à l'agriculture Sonny Perdue a d'autre part affirmé dans un tweet vendredi après la clôture que la Chine s'était engagée à acheter 10 millions de tonnes de soja supplémentaire. Aucun détail sur le calendrier n'a toutefois été fourni. « C'est une bonne nouvelle mais pour l'instant cela reste une promesse », relève Dax Wedemeyer de US Commodities. « Et même si c'était confirmé, on resterait bien en-deçà des commandes effectuées l'an dernier », ajoute-t-il. Selon les dernières données en date des autorités américaines, les Chinois se sont engagés, du 1er septembre au 14 février, à acheter pour 7,4 millions de tonnes de soja de la campagne commerciale 2018/2019. Sur la même période l'an dernier, ils avaient commandé 26,2 millions de tonnes. Le boisseau de soja pour mai, le contrat le plus échangé, a fini à 9,2500 dollars contre 9,2375 dollars vendredi (+ 0,1 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous