Euronext Le blé ponctue dans le vert une semaine où il a retrouvé des couleurs

AFP

Les prix du blé étaient en légère hausse, vendredi, au terme d'une semaine qui a vu les céréales reprendre un peu de la valeur qu'elles avaient perdue ces derniers temps.

Parmi les principaux éléments de soutien à signaler ces jours derniers, le feuilleton des inondations aux Etats-Unis, dans la région du Midwest. « Les fonds américains viennent couvrir leur position et, mécaniquement, ça influence directement le marché français », commentait pour l'AFP un trader qui souhaitait garder l'anonymat. Pour ce bon connaisseur du marché, cependant, « on agite un chiffon rouge là où il n'y en a pas » : « On est au mois de mars, et les plaines qui sont attaquées par les inondations sont des plaines pour les maïs. Or, les semis de maïs ont lieu au mois d'avril, donc c'est un non-événement ».

Ces éléments venaient en tout cas contribuer à la fermeté des prix, favorisée également par la bonne activité persistante dans les ports français, afin d'honorer les derniers appels d'offres. « Il y a effectivement un très gros programme de chargement, ça va nous permettre de rattraper le retard qu'on avait eu », commentait ce trader.

En outre, sur le plan monétaire, les voyants étaient également au vert, l'euro passant même sous 1,13 dollar à la mi-journée. Avec l'arrivée du printemps, c'est le « weather market » (fluctuations de marché dues à la météo, NDLR) qui fait son grand retour. Pour l'instant, les nouvelles en Europe augurent d'une bonne récolte, mais cela reste évidemment susceptible d'évoluer au cours des prochains mois.

Vers 13 h 30 (12 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 1 euro sur l'échéance de mai à 190 euros et 1 euro également sur celle de septembre à 177,50 euros, pour près de 6 500 lots échangés. Le maïs était également orienté à la hausse, quoique légèrement, soutenu par la demande française en aliments du bétail et regagnait 25 centimes d'euro, tant sur l'échéance de juin à 170,75 euros que sur celle d'août à 174,25 euros, pour près de 200 lots échangés. Le marché physique reflétait la hausse du marché à terme.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous