Chicago hebdo Le blé porté par les dégâts sur la récolte d'hiver

AFP

Les prix du blé ont grimpé cette semaine à Chicago face à la détérioration de la récolte de blé dur d'hiver aux Etats-Unis tandis que ceux du maïs étaient soutenus par les retards pris dans les semis. Le soja a aussi progressé.

Epi de bléLa concurrence de l'Europe de l'Est et de la mer Noire reste dure.  (©Terre-net Média)

« Le fait que les réserves mondiales de blé sont à des records et que les exportations (américaines) stagnent reste à l'esprit des investisseurs », remarque Dewey Strickler, de Ag Watch Market Advisors. Mais « le marché a montré quelques signes encourageants cette semaine », alors que la qualité de la récolte de blé dur d'hiver est à son plus bas depuis 1996, note-t-il. Cette variété de blé, cultivée principalement dans les Etats du Kansas, de l'Oklahoma, du Colorado et du Texas, souffre depuis plusieurs mois de sécheresse.

Selon un rapport hebdomadaire du ministère américain de l'agriculture (USDA), seulement 31 % de la récolte est considérée comme bonne à excellente. Pour plus de détails sur l'ampleur des dommages, les investisseurs surveilleront le prochain rapport de l'USDA ainsi qu'une tournée d'experts dans la région qui se déroulera de lundi à jeudi (Wheat Quality Council Tour). « Ils devraient confirmer que la récolte n'est pas bonne dans la partie la plus à l'ouest mais le marché sera attentif à leurs observations sur la partie centre et est » de la zone de production de blé d'hiver, notent les analystes de la maison de courtage Allendale.

Toutefois, « la demande reste le gros problème pour les courtiers en blé », estime Jack Scoville de Price Futures Group. « Le rythme des exportations ainsi que des commandes reste en-deça de ce qu'il faudrait pour atteindre les objectifs de l'USDA », note-t-il. « La concurrence de l'Europe de l'Est et de la mer Noire reste dure. »

Stress hydrique sur le maïs brésilien

Du coté du maïs, les agriculteurs étaient jusqu'à récemment frustrés de ne pas pouvoir entrer dans les champs à cause des précipitations, mais « le marché semble confiant dans leur capacité à rattraper le retard en peu de temps », indique Dewey Strickler. « On va peut-être hésiter encore un peu sur la direction à suivre mais la tendance saisonnière est à une montée des cours jusqu'à la mi-mai », observe-t-il.

Les investisseurs réagissent aussi selon Jack Scoville « aux informations sur le stress hydrique croissant encaissé par la récolte de maïs au Brésil ». « Les plants y ont besoin de pluies à court terme afin de faire grossir et mûrir les épis dans de bonnes conditions mais les prévisions météorologiques anticipent surtout un temps sec dans les principales zones de production », note-t-il. « Des pertes sont de plus en plus probables, alors même que la récolte en Argentine a déjà pâti de pertes importantes en début d'année », ajoute le spécialiste.

En ce qui concerne le soja, « les inquiétudes persistantes liées aux menaces chinoises de sanctions commerciales, la possibilité que les agriculteurs américains décident d'en semer plus, et la faiblesse des exportations continuent de peser sur le marché », estime Dewey Strickler. Toutefois, même si « la Chine a commandé d'importantes quantités de soja en Amérique du Sud et peu aux Etats-Unis au cours des dernières semaines », les Etats-Unis « sont parvenus à exporter une quantité décente de soja vers d'autres pays », notent les analystes de CHS Hedging.

Les cours de l'oléagineux ont aussi été aidés par les importantes commandes de tourteaux de soja américains dévoilées dans un rapport hebdomadaire jeudi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus actif actuellement, a terminé vendredi à 3,9850 dollars contre 3,8550 dollars il y a une semaine à la clôture (+ 3,37 %). Le boisseau de blé pour juillet, également le contrat le plus échangé, a clôturé à 4,9850 dollars contre 4,7725 dollars il y a une semaine (+ 4,45 %). Le boisseau de soja pour la même échéance, le contrat le plus actif, a fini à 10,5625 dollars contre 10,4025 dollars vendredi dernier (+ 1,54 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous