Euronext Le blé proche de l'équilibre, soutenu par les nouvelles d'Argentine

AFP

Les prix du blé étaient très légèrement dans le vert vendredi à la mi-journée, soutenus par des nouvelles d'Argentine dans un marché encore extrêmement calme, avant la rentrée des organismes stockeurs lundi.

Parmi les facteurs de soutien aux prix, les nouvelles en provenance d'Argentine, concurrent d'ordinaire du blé français, notamment sur des marchés stratégiques comme l'Algérie. « En Argentine, les rendements baissent avec des pluies conséquentes et on émet beaucoup de doutes sur la qualité », indiquait à l'AFP Antoine Gautier, analyste au cabinet ODA. Il notait que les chargements de blé au départ de ce pays, soutenus en début de récolte, avaient « bien ralenti » ces derniers jours. « Le rebond des prix sur le marché américain et les craintes sur les qualités des blés argentins permettent ainsi aux origines européennes d'effacer le mouvement de repli des deux dernières semaines et dans l'attente d'un rapide retour des affaires à l'export en ce premier trimestre 2019 », notait pour sa part le cabinet Agritel, dans une note publiée ce jour.

Peu avant 12h30 (11h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé progressait de 25 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 206,25 euros, et de 25 centimes également sur le contrat de mai à 207,50 euros, pour à peine 3 600 lots échangés. La tonne de maïs suivait la même tendance, progressant de 50 centimes sur l'échéance de mars à 181,25 euros, et de 25 centimes sur celle de juin à 184,50 euros, pour moins de 100 lots échangés toutefois.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous