Euronext Le blé progresse, dans le sillage de Chicago

AFP

Les prix du blé remontaient vendredi à la mi-journée, dans le sillage de la Bourse de Chicago, et dans un contexte monétaire qui demeurait favorable.

Les ventes de blé hebdomadaires publiées jeudi ont été de 425 000 tonnes d'après le ministère américain de l'agriculture, soit dans la fourchette haute des attentes des analystes qui oscillaient entre 200 000 et 450 000 tonnes, ce qui a permis aux cours du blé de progresser à Chicago. Parallèlement, l'euro remontait face au dollar, mais demeurait à des niveaux proches d'un plus bas depuis près de deux ans, une donnée de nature à avantager les exportations de blé français. Autre facteur de soutien, même si la perspective d'une remontée des volumes en Russie pour la prochaine récolte pèse : Franceagrimer a publié son rapport hebdomadaire Céré'Obs sur l'avancée et les conditions des cultures, au 22 avril. Les conditions ont légèrement chuté cette semaine, avec 79 % de bonnes à très bonnes conditions pour le blé tendre (81 % la semaine dernière et 77 % l'année dernière), compte tenu du déficit hydrique qui touche le pays.

Vers 12h30 (10h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait un euro sur l'échéance rapprochée de mai, à 183 euros, et de 75 centimes d'euro sur l'échéance de septembre, à 172,50 euros, pour un peu plus de 14 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, regagnait 75 centimes d'euro, tant sur l'échéance de juin à 165,25 euros que sur celle d'août à 169,75 euros, pour quelque 275 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous