Euronext Le blé quasi stable sur le marché européen

AFP

Les prix du blé étaient quasiment stables lundi à la mi-journée, dans un marché marqué par une demande soutenue mais aussi des incertitudes portant sur l'offre et l'évolution de l'épidémie de Covid-19.

Vendredi, le blé avait terminé la séance en net repli, notamment après des informations de l'agence russe Interfax sur le quota à l'exportation que Moscou envisage de mettre en place début 2022, rapporte le cabinet Agritel. Ce quota s'élèverait à neuf millions de tonnes pour le blé, un total « supérieur aux anticipations du marché », ajoute Agritel.

Star du deuxième semestre sur les marchés agricoles, le cours du blé a été porté jusque-là par une forte demande, une météo défavorable en Australie ainsi que la perspective de quotas et de taxes sur les exportations russes.

Vers midi (11h00 GMT) sur Euronext, le prix du blé tendre reculait de 25 centimes à 282,75 euros la tonne sur l'échéance de décembre et de 50 centimes sur celle de mars à 289,50 euros la tonne, pour environ 5 500 lots échangés.

Le maïs augmentait de 25 centimes à 245,25 euros la tonne sur l'échéance de janvier et reculait de 1,25 euro à 242 euros la tonne sur celle de mars, pour environ 550 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP