Chicago Le blé rebondit après un plongeon de plus de 13 %

AFP

Le cours du blé a nettement rebondi mardi à Chicago après un récent plongeon de plus de 13 %, la hausse s'avérant avant tout d'ordre technique, au même titre que pour le maïs, tandis que le soja a cédé du terrain.

« Le cours du blé a connu un très mauvais mois de février et on voit simplement le cours rebondir de manière technique », a commenté Dax Wedemeyer, de US Commodities, qui observe un retour des investisseurs pariant sur une hausse du cours. Le prix du boisseau de blé pour livraison en mai, le plus échangé actuellement, avait perdu plus de 13 % entre le 13 février et la clôture de lundi, touchant même à cette occasion son plus bas niveau depuis que ce contrat est échangé, à 4,5550 dollars le boisseau. Mais mardi, le boisseau de blé a terminé à 4,6275 dollars, soit une hausse de 1,59 %.

Le cours du maïs a, de son côté, profité d'une situation assez comparable, d'après Dax Wedemeyer, le mouvement de rebond sur la céréale s'observant toutefois déjà depuis le début du mois de mars. Le cours du maïs a ainsi lâché plus de 3 % entre lundi et jeudi dernier avant de commencer à se ressaisir vendredi, au premier jour du mois de mars. Le boisseau de maïs pour livraison en mai, contrat le plus échangé, a terminé mardi à 3,7575 dollars, contre 3,7475 dollars lundi soir.

Le cours du soja a, quant à lui, évolué comme souvent ces derniers mois au gré des nouvelles sur le front commercial. En l'absence de nouveaux éléments d'optimisme dans le bras de fer qui oppose Pékin à Washington, le soja a logiquement perdu de l'élan.

« On a besoin de voir un peu d'action » sur le dossier de la guerre commerciale, a indiqué mardi Steve Georgy, de la maison de courtage Allendale, en référence aux informations de presse ayant évoqué dimanche la perspective d'un accord d'ici à la fin du mois. Un avis partagé par les analystes de CHS Hedging qui ont pointé « l'absence de nouvelles après les gros titres de lundi ».

Plus généralement, les investisseurs s'impatientent après que les membres de l'administration américaine ont vanté à de multiples reprises ces dernières semaines l'avancée dans les négociations et évoqué l'imminence d'un accord, sans que cela ne se matérialise toutefois dans les faits.

À rebours de l'optimisme des dirigeants américains, le ministre chinois du Commerce a indiqué mardi que les négociations commerciales entre les deux plus grandes économies du monde étaient « très difficiles ». « Il reste encore beaucoup à faire », malgré des percées dans certains domaines, a déclaré Zhong Shan, confiant que son équipe a été contrainte lors de récentes tractations à Washington de « faire des heures supplémentaires, jour et nuit ». Le boisseau de soja pour mai, le contrat le plus échangé, a terminé mardi à 9,1375 dollars, contre 9,1600 dollars à la précédente clôture.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous