Euronext Le blé rebondit, les céréales soutenues par la donne monétaire

AFP

Les prix du blé rebondissaient assez nettement, vendredi après-midi, portés par la baisse de l'euro face au dollar.

Les grains européens trouvent du soutien à travers la poursuite de la chute de l'euro qui à 1,0830 dollar « est au plus bas depuis avril 2017 », a souligné le cabinet Agritel dans une note.

« Cet euro faible et la bonne dynamique export européenne des dernières semaines permettent aux cours de se maintenir globalement sur Euronext et ce, malgré des cours en repli sur la mer Noire et à Chicago », a ajouté Agritel.

« Le marché intérieur est calme, mais le marché portuaire est toujours très actif en raison des dernières ventes, avec pas mal de blé vers l'Algérie », a indiqué un courtier ayant requis l'anonymat, joint par l'AFP.

Concernant le dernier appel d'offres de l'Égypte, remporté par la Roumanie et la Russie, « il y a eu une offre [de la France] dans le premier round de propositions, mais elle a été retirée lors de la négociation parce qu'on était vraiment trop loin » en matière de prix, selon ce courtier.

« Actuellement, ce qui anime les conversations, ce sont les semis pour la prochaine récolte et l'excès d'eau dans les champs », a conclu ce courtier.

Peu avant 14h30 (13h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé progressait de 0,75 euro sur l'échéance de mars à 193,50 euros et d'1 euro sur l'échéance de mai à 192,50 euros, pour près de 22 500 lots échangés. La tonne de maïs regagnait 50 centimes sur l'échéance de mars à 168,75 euros et 0,50 euro également sur l'échéance de juin à 173 euros, pour un peu moins de 150 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous