Chicago hebdo Le blé recule, affecté par les ventes américaines

AFP

Le cours du blé a baissé cette semaine à Chicago après un rapport négatif sur les ventes américaines et alors que le climat s'est amélioré dans des zones de production du blé de printemps. Le maïs et le soja ont aussi reculé.

BléL'amélioration des conditions météo dans le Dakota du Nord et le Montana a fait baisser le cours du blé. (©Terre-net Média)

Les ventes américaines de blé à l'étranger se sont affichées en net recul lors de la semaine se terminant le 12 avril par rapport à la moyenne des quatre semaines précédentes, selon un rapport publié jeudi par le ministère américain de l'agriculture (USDA), à 66 900 tonnes. « Ce rapport a été particulièrement négatif pour le cours du blé », a indiqué Bill Nelson de Doane Advisory Services. Le spécialiste mettait également en avant l'amélioration des conditions météo dans les régions du Dakota du Nord et du Montana, deux zones stratégiques pour la production de blé de printemps, pour justifier le recul des cours.

Les courtiers ont finalement accordé moins d'importance à un rapport hebdomadaire sur la qualité du blé d'hiver sur l'ensemble du territoire. Elle a été jugée "bonne" à "excellente" à 31 %, soit un niveau bien inférieur à ce qu'elle était l'an dernier à la même époque (54%).

Le soja, lesté par des menaces toujours fortes de guerre commerciale avec la Chine

Le cours du maïs a quant à lui reculé en raison de « la perspective d'une meilleure météo qui va permettre aux fermiers de commencer à semer », selon M. Nelson. « La fraîcheur et l'humidité ont maintenu les travailleurs de la terre à l'écart » jusqu'à présent, a observé Dewey Strickler de Watch Market Advisors. Résultat, selon un rapport de l'USDA, les semis n'ont progressé qu'à hauteur de 3 % aux États-Unis lors de la semaine se terminant le 15 avril, contre 5 % pour la moyenne des cinq dernières années.

Le soja, qui peut être semé plus tard aux États-Unis, a lui été lesté par les menaces toujours fortes de guerre commerciale avec la Chine, a estimé M. Nelson. La Chine a annoncé mardi une mesure anti-dumping préliminaire visant les importations de sorgho américain. « Cela ne va pas vraiment toucher les États-Unis mais c'est davantage le message politique du gouvernement derrière, signifiant "je suis toujours en colère", qui inquiète», a-t-il affirmé.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus actif actuellement, a terminé vendredi à 3,8550 dollars contre 3,9450 dollars vendredi dernier à la clôture (- 2,28 %). Le boisseau de blé pour juillet, également le contrat le plus échangé, a fini 4,7725 dollars contre 4,8925 dollars il y a une semaine (- 2,45 %). Le boisseau de soja pour la même échéance, également le contrat le plus échangé, a clôturé à 10,4025 dollars contre 10,6500 dollars vendredi dernier (- 2,32 %).


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous