Euronext Le blé recule, plombé par l'euro et Chicago

AFP

Les prix du blé reculaient jeudi après-midi, pénalisés par un repli à Chicago et la remontée de l'euro face au dollar.

Les conditions climatiques du début de semaine « ont dû permettre une avancée des semis, alors que de nouvelles pluies importantes sont attendues dans les prochains jours », soulignait, à propos des États-Unis, le cabinet Agritel. Des analystes américains évoquaient plus volontiers un mouvement de consolidation après une flambée des cours que certains jugeaient un tantinet excessive. « Il sera bien difficile d'avoir une réelle visibilité sur la situation avant, dans un premier temps, le rapport trimestriel de l'USDA (ministère américain de l'agriculture) programmé pour le 28 juin, mais surtout avant les conditions climatiques du mois d'août », ajoutait Agritel.

Sur le plan monétaire, l'euro progressait face au dollar, en raison des annonces de la réserve fédérale américaine, augurant d'une future baisse des taux, ce qui grévait un peu la compétitivité des blés français à l'exportation. En Russie, le cabinet Ikar a baissé son estimation de production russe de céréales pour la campagne à venir, du fait des conditions chaudes et sèches dans certaines régions, à 124,7 millions de tonnes (Mt), contre 126,2 Mt précédemment (113,2 Mt l'année dernière), dont 80 Mt de blé (80,5 et 72,1) et de ce fait, il abaisse aussi ses estimations d'exportations, soulignait le cabinet Inter-Courtage. L'Egypte, qui avait lancé cette semaine un appel d'offres, a acheté 290 000 tonnes de blé dont 110 000 tonnes de blé russe et 180 000 tonnes de blé roumain. La France n'a pas fait d'offre. Dans ce match Roumanie-Russie, la seule offre ukrainienne a été disqualifiée, semble-t-il pour des raisons qualitatives, selon Inter-Courtage.

Vers 15h30 (13h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé meunier reculait de 1,50 euro sur l'échéance de septembre à 177,50 euros, et d'un euro sur l'échéance de décembre à 182 euros, pour un peu moins de 18 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait de 25 centimes d'euro sur l'échéance d'août à 175 euros et de 1,25 euro sur l'échéance de novembre à 175,50 euros, pour un peu plus de 350 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous