Céréales Le blé reprend des couleurs en Europe, soutenu par la chute de l'euro

AFP

Le prix du blé européen repartait en hausse vendredi à la mi-journée sur le marché européen Euronext, soutenu par la chute de l'euro, au plus bas en un an face au dollar, qui encourage les exportations européennes de céréales.

Entraîné par l'effondrement de la livre turque, l'euro est tombé en-dessous du seuil stratégique de 1,15 dollar vendredi matin, ce qui a permis aux cours du blé de repartir à la hausse après quelques prises de bénéfice jeudi, a souligné un analyste vendredi. « Un euro en-dessous de la barre des 1,15 dollars redonne beaucoup de compétitivité au blé européen sur les marchés mondiaux d'exportation », a dit cet expert.

Vers 8 h 20 (6 h 20 GMT) vendredi matin, la monnaie unique est tombée à 1,1432 dollar, son plus bas niveau depuis juillet 2017. Et à 12 h 43 (10 h 43 GMT), le blé gagnait 1,75 euro à 212,75 euros la tonne sur l'échéance septembre, et 1,25 euro à 214,25 euros la tonne sur l'échéance décembre, pour quelque 12 143 lots échangés. Le maïs aussi était en hausse.

A 12 h 45 (10 h 45 GMT), la tonne de maïs cotait 193 euros, en hausse de 2 euros sur l'échéance novembre, et 193,50, en hausse de 0,50 euros sur l'échéance janvier, pour 214 lots échangés.

Le marché attend la publication vendredi soir du rapport du ministère américain de l'agriculture qui devrait confirmer les mauvaises récoltes en Europe, en Russie et en Australie. « Le marché a déjà intégré ces données, et n'attend pas de grosse surprise », a déclaré un opérateur, sauf peut-être sur les stocks disponibles.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous