; Les céréales UE creusent leurs pertes

Euronext Le blé s’enfonce à nouveau en l’absence de Chicago

Terre-net Média

La concurrence mer Noire et des craintes côté demande maintiennent la pression sur les prix du blé.

Les céréales européennes creusaient légèrement leurs pertes ce jeudi à la mi-séance sur Euronext. La pression de la concurrence mer Noire une semaine après le renouvellement du corridor sécurisé pour une période de 120 jours et le récent renforcement de la parité eurodollar continuent notamment de tirer les prix à la baisse.

Les craintes concernant la demande mondiale ont en outre rapidement repris de l’ampleur ces derniers jours face à l’augmentation de cas de covid-19 en Chine et au retour de mesures de confinement dans plusieurs zones urbaines majeures du pays. Le mouvement restait toutefois mesuré compte tenu de l’absence de direction donnée par Chicago en cette période de Thanksgiving.

Vers 13h30, le blé Euronext à échéance mars 2023 s'enfonçait de 0,50 €/t, à 318,50 €/t, tandis que le contrat décembre 2022 se dégradait de 3,75 €/t, à 323,5 €/t. Le maïs Euronext à livraison mars 2023 reculait de 0,75 €/t, à 303,25 €/t, le terme juin 2023 se relâchait de 0,50 €/t, à 305 €/t.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média