Cours des céréales Le blé s'installe au dessus des 200 euros la tonne

AFP

Les cours à terme du blé s'installaient jeudi en début d'après-midi bien au-dessus des 200 euros la tonne sur le marché européen, soutenus par la sécheresse qui fait baisser les perspectives de récolte dans plusieurs régions du monde.

Peu avant 15 h (13 h GMT) sur Euronext, la tonne de blé gagnait 4,50 euros à 211,75 euros sur l'échéance septembre et 3,75 euros sur le contrat décembre, à 212,00 euros, sur un marché très actif où plus de 61 000 lots ont été échangés. A la même heure, le maïs restait stable à 193 euros la tonne sur l'échéance d'août, mais bondissait de 4 euros la tonne, à 197 euros sur l'échéance de novembre, pour 3 759 lots échangés au total.

Après l'abaissement des perspectives de récolte en Europe, et notamment en Allemagne, l'Australie fait aussi partie des craintes avec un net déficit hydrique sur le sud-ouest du pays, pouvant conduire à une récolte en blé qui pourrait s'afficher sous les 20 millions de tonnes si les conditions climatiques ne changent pas rapidement, souligne Agritel dans une note. L'Australie avait produit 31,8 millions de tonnes de blé en 2016 et 21,2 millions l'an passé. Le marché suit un appel d'offres de l'Algérie et de l'Egypte.

Selon ODA, le maïs suit dans une moindre mesure le mouvement du blé sur les échéances éloignées, mais l'échéance août qui clôture la semaine prochaine, a connu une fluctuation plus marquée du fait de la faible liquidité qui commence à se faire sentir sur ce contrat.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous