Euronext Le blé soutenu par des appels d'offres

AFP

Les prix du blé étaient en légère progression, mercredi à la mi-journée, soutenus par des appels d'offres, qui sonnaient la reprise des échanges, après une période de fêtes très calme.

Après l'Algérie lundi, c'était au tour de l'Égypte de passer un appel d'offres pour fin février/début mars. « Ce qui sera déterminant, ce sera de voir quelles origines seront retenues, dans un contexte où les prix s'affichent dans un mouchoir de poche, entre les origines françaises, américaines et mer Noire », soulignait le cabinet Agritel dans une note. 

Dans ce contexte, la parité euro/dollar aura plus que jamais un rôle à jouer : l'euro montait face au dollar, profitant de l'appétit pour le risque engendré par la poursuite des négociations entre les États-Unis et la Chine pour régler leur différend commercial. En Algérie, l'appel d'offres lancé lundi a donné lieu à l'achat de 550 000 tonnes de blé meunier, selon le cabinet Inter-Courtage.

À 13h00 (12h00 GMT), sur Euronext, la tonne de blé regagnait 50 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 206,50 euros et 50 centimes également sur celle de mai à 207,50 euros, pour 4 300 lots échangés. La tonne de maïs, elle, regagnait 25 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 183 euros et était inchangée sur celle de juin à 185,75 euros, pour près de 200 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous