Euronext Le blé soutenu par des incertitudes concernant la production russe

AFP

Les prix du blé étaient en légère progression, mercredi à la mi-journée, soutenus par des incertitudes concernant la production en Russie, revue à la baisse par plusieurs organismes.

Le retard des récoltes et l'incertitude concernant le niveau de la production russe « sont des éléments de soutien pour les cours », indique le cabinet Agritel dans une note publiée mercredi. « Les analystes locaux corrigent ainsi leur excès d'optimisme affiché il y a un mois et réduisent successivement depuis deux semaines leurs estimations de la production de blé russe », poursuit Agritel. Parmi eux, le cabinet russe Ikar vient de donner un nouveau chiffre de production de 76,5 millions de tonnes (75,6 Mt initialement, puis 78, puis 79,5, puis 78 la semaine dernière)", selon le cabinet Inter-Courtage. En cause, des rendements plus mauvais que prévu dans le sud, la Volga et le centre du pays.

Le cabinet SovEcon a également révisé en légère baisse sa projection, à 79,7 Mt (contre 80,5 Mt précédemment). Le rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture, publié vendredi, était dans la même tendance, avec une estimation de production (Crimée exclue) à 76,5 Mt contre 77 Mt au mois de juin.

À 12h30 (10h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre progressait de 50 centimes sur l'échéance de septembre à 186 euros, et de 75 centimes pour l'échéance de décembre à 187 euros, pour un peu plus de 7 500 lots échangés. La tonne de maïs était en recul de 75 centimes sur l'échéance d'août à 180,25 euros, et de 25 centimes sur novembre à 165,25 euros, pour près de 750 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous