Euronext Le blé stable, la récolte française se présente bien

AFP

Les prix du blé étaient stables mercredi en milieu de journée, la récolte française de blé s'annonçant plutôt bonne, en dépit des épisodes de canicule qui ont touché le pays en juin et de la sécheresse. En revanche, cette sécheresse inquiète les producteurs de maïs.

En France, les récoltes de blé tendre débutent progressivement au nord de Paris avec pour le moment des échos favorables tant sur le plan des quantités que des qualités, indiquait le cabinet Agritel. Une tendance que confirme Jean-Pierre Flogny, administrateur de l'AGPB (producteurs de blé) et céréalier près de Troyes, qui fait état d'un « bon niveau de rendement » dans sa zone, dans un entretien à l'AFP. L'arrivée de cette nouvelle récolte et le mouvement de repli récent qui en a résulté sur les prix ont poussé certains acheteurs à lancer des appels d'offre. C'est aujourd'hui au tour de l'Égypte de lancer un appel pour des chargements annoncés entre les 21 et 31 août. « Les exportateurs seront attentifs aux prix proposés par les origines mer Noire sachant que cette zone demeure très attractive pour cette destination.

Les perspectives d'un retour de la canicule en France dès la semaine prochaine inquiètent en revanche pour l'évolution des cultures de printemps et tout particulièrement les cultures de maïs, notamment les régions touchées par des restrictions d'irrigation. Il existe une « inquiétude majeure sur de nombreuses régions », avec une « nécessité d'avoir des pluies dans les dix jours qui viennent, chose qui n'est pas tout à fait au rendez-vous dans la météo », déclarait à l'AFP Matthieu Çaldumbide, directeur adjoint de l'Association générale des producteurs de maïs.

Peu avant 13h30 (11h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé était inchangée sur l'échéance rapprochée de septembre à 175,50 euros et reculait de 25 centimes d'euro sur l'échéance de décembre à 180 euros, pour un peu plus de 10.000 lots échangés. Compte tenu des incertitudes pesant sur la prochaine récolte, la tonne de maïs était en progression de 25 centimes d'euro sur l'échéance rapprochée d'août à 177,75 euros et inchangée sur l'échéance de novembre à 175 euros, pour un peu plus de 150 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous