Céréales Le blé toujours porté par la faiblesse de l'euro

AFP

Les prix du blé continuaient de progresser jeudi à la mi-journée, toujours favorisés par une parité euro/dollar nettement plus avantageuse à l'exportation.

Peu avant 12 h 30 (10 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait encore 2 euros sur l'échéance de septembre, à 181,25 euros, et 1,75 euro sur celle de décembre, à 184,25 euros, dans un marché à l'activité soutenue, avec plus de 20 000 lots échangés.

L'euro remontait face au billet vert en attendant le compte rendu de la dernière réunion monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et au lendemain des minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed). Vers 9 h GMT (11 h à Paris), la devise européenne s'échangeait à 1,1740 dollar, contre 1,1697 la veille à 21 h GMT.

Le climat chaud et sec sur le bassin de la mer Noire apporte également son lot d'incertitudes, habituel à cette époque de l'année, avec des perspectives de production inférieures à l'an passé, principalement sur la Russie, soulignait le cabinet Agritel. Il évoquait également la situation au Canada, également sous surveillance avec un déficit hydrique pénalisant pour les cultures de printemps.

Le maïs profitait lui aussi du climat monétaire, regagnant 1,25 euro sur l'échéance de juin, à 169,75 euros, et 1 euro sur celle d'août, à 172,25 euros, pour plus de 800 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous