Céréales Le blé toujours soutenu par les craintes climatiques

AFP

Les cours du blé étaient toujours orientés à la hausse, mardi après-midi, soutenus par les craintes climatiques.

Vers 15 h 30 (13 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait encore 1,25 euro sur le contrat de septembre à 181,50 euros et 1,50 euro sur celui de décembre à 185 euros, pour un peu plus de 23 000 lots échangés.

Les craintes évoquées depuis plusieurs jours en Europe occidentale, dans les pays baltes ou dans la région de production de la mer Noire, contrebalançaient une monnaie européenne en légère hausse, à 1,1650 dollar, mardi à la même heure, contre 1,1639 dollar lundi à 21 h GMT.

Les problèmes rencontrés ces temps-ci par les épis russes ne sont cependant pas de nature à infléchir les tendances de fond : selon des prévisions croisées de l'OCDE et de la FAO publiées ce jour, l'agriculture va connaître un « déclin » en Europe occidentale d'ici dix ans, alors que la Russie va rester première exportatrice mondiale de blé. Durant la décennie qui vient, la part des pays d'Europe occidentale dans la production mondiale d'orge, de seigle, de colza, de tournesol, de blé, de lait et de viande, « devrait chuter au fur et à mesure que les autres pays et régions vont voir leur croissance s'accélérer » indique le rapport « Perspectives agricoles 2018-2027 » présenté par les deux institutions internationales.

La Fédération de Russie qui a « supplanté l'Union européenne » en tête du classement mondial des exportateurs de blé en 2016 devrait « conserver cette place en 2027 », avec « une part des exportations mondiales de 20 % », indique le rapport. D'ici à 2027, l'UE qui se classe à la deuxième place des exportateurs de blé représentera 18 % des échanges internationaux, suivie par les Etats-Unis (13 %), le Canada (11 %), l'Australie (10 %) et l'Ukraine (10 %).

La tonne de maïs, elle, était également dans le vert, reprenant 1,50 euro sur le contrat d'août à 168,25 euros et un euro sur celui de novembre à 171,50 euros, pour environ 800 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous