; La production mondiale de grains revue à la baisse par rapport à juillet

L'info marché du jour Le CIC revoit à la baisse la production mondiale de céréales

Terre-net Média

Le Conseil international des céréales a revu sa copie par rapport au mois dernier : il réduit ses prévisions pour la production et la consommation mondiales de grains en 2022/23 ainsi que pour les stocks de fin de campagne, mais évalue à la hausse les échanges mondiaux.

Grains de maïsLa consommation mondiale de maïs en 2022/23 est désormais anticipée à 1 197 Mt, contre 1 215 Mt en 2021/22 (©AdobeStock) Dans ses prévisions du 18 août en matière d’offre et de demande pour la campagne de commercialisation 2022/23, le Conseil international des céréales (CIC) a abaissé de 4 Mt la production de grains attendue à l’échelle mondiale, qui passe à 2 248 Mt avec des ajustements à la baisse en maïs (-10 Mt par rapport aux prévisions de fin juillet, à 1 179 Mt) et à la hausse en blé (+8 Mt, à 778 Mt).

Ce volume de 2 248 Mt demeurerait « supérieur à la moyenne, et le deuxième plus important jamais enregistré ».

Les dernières prévisions du Conseil international des céréalesLes dernières prévisions du Conseil international des céréales (©CIC) La consommation de céréales est revue en baisse de 3 Mt d’un mois sur l’autre, à 2 274 Mt. Une évolution qui « reflète une estimation plus faible pour l’utilisation fourragère, liée à des perspectives d'approvisionnement plus serrées ». De fait, le monde consommerait 1 197 Mt de maïs en 2022/23, et non pas 1 202 Mt comme estimé en juillet.

Les stocks de fin de campagne sont évalués en baisse de 6 Mt « compte tenu d’un stock de report plus faible » en début de campagne, surtout en maïs. Ils atteindraient ainsi « leur plus bas niveau en huit ans ».

Production, consommation, stocks de fin et échanges de céréalesProduction, consommation, stocks de fin et échanges de céréales (©CIC) En un mois, le CIC a enfin réhaussé de 3 Mt ses prévisions d’échanges de céréales en 2022/23, en lien notamment avec « l’augmentation des besoins d’importation de l’UE en maïs ». 409 Mt de céréales seraient ainsi échangées sur cette campagne, une baisse de 4 % sur un an qui s’explique surtout par des exportations ukrainiennes prévues moins dynamiques par rapport à 2021/22.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média