Euronext Le colza en ordre dispersé devant la menace coronavirus

AFP

Les prix du colza évoluaient mercredi en ordre dispersé, avec une reprise sur l'échéance la plus proche et un nouveau recul sur les plus lointaines, toujours sur fond de préoccupations liées à l'épidémie de coronavirus.

Vers 17h00 (16h00 GMT) sur Euronext, la tonne de colza progressait de 1,75 euro sur l'échéance de mai à 392,50 euros mais reculait de 25 centimes sur celle d'août à 381,50 euros pour un peu moins de 3 000 lots échangés. La veille, c'était plutôt l'inverse. Les cours semblaient suivre la tendance entre-aperçue la veille à Chicago, qui s'est « retournée » mardi, selon la lettre Inter-Courtage. « Malgré la panique liée aux développements du COVID-19 (...), la Chine continue à acheter des graines de soja sud-américaines et rien aux États-Unis. Le plus rassurant, c'est qu'ils continuent à acheter », poursuit-elle.

Dans ce contexte d'inquiétudes, le pétrole continue de reculer et pèse lui aussi sur les cours du colza, utilisé notamment pour le biogazole, précise le cabinet Agritel. « En Inde, les triturateurs (fabricants d'huile de palme, ndlr) demandent au gouvernement de stopper toute importation de palme afin de soutenir leur activité de trituration locale de colza. La palme, après avoir cédé du terrain hier, s'affiche en très légère hausse ce matin sur Kuala Lumpur », poursuit Agritel.

En France, un collectif d'associations a déposé mardi deux recours au Conseil d'État contre l'arrêté et le décret fixant notamment les distances minimales pour l'utilisation de produits phytosanitaires près des habitations, faisant valoir qu'ils ne protègent pas assez les riverains, les agriculteurs et l'environnement.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous