Euronext Le colza souffle, toujours dans la tourmente sanitaire

AFP

Les prix du colza remontaient légèrement mercredi après-midi sur le marché européen, reprenant son souffle dans le sillage des huiles après la tempête déclenchée par la découverte d'un nouveau variant du coronavirus.

Le cours de l'oléagineux a perdu près de 70 euros la tonne en quinze jours, repassant mardi sous les 650 euros à brève échéance, après des mois de hausse liée au coût de l'énergie.

Bousculé par les nouvelles alarmantes du front sanitaire, le colza « affiche le plus lourd tribut depuis la semaine passée sur l'impact du nouveau variant, dans le sillage du pétrole et ce, bien que les fondamentaux sur ce produit affichent une tension extrême suite aux incidents climatiques de cet été au Canada », souligne le cabinet Agritel.

Les importations de colza au niveau européen s'affichent à 1,88 million de tonnes au 28 novembre, à comparer à 3 millions de tonnes l'an passé à date, indique la même source.

Le canola (colza OGM canadien) et l'huile de palme étaient également en hausse mercredi, tandis que le pétrole frémissait, restant suspendu à un cycle de deux jours de réunion des pays exportateurs d'or noir.

Les oléagineux sont largement valorisés comme agrocarburant.

Sur Euronext, vers 16h15 (15h15 GMT), le cours du colza progressait de 5,75 euros à 650,50 euros la tonne sur l'échéance de février, et de 4 euros à 622,75 euros la tonne sur celle de mai, pour près de 9 000 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP