Chicago Le maïs et le blé reculent malgré de bonnes ventes à l'exportation

Afp

CHICAGO, 27 fév 2014 (AFP) - Les cours du maïs et du blé ont perdu de la valeur jeudi à Chicago, les investisseurs faisant fi de ventes à l'exportation encourageantes. Le soja a pâti d'un léger mouvement de correction technique.

Les opérateurs n'ont fait que peu de cas de l'annonce de ventes hebdomadaires à l'exportation bien plus importantes que prévu de soja par l'Usda, le ministère américain de l'Agriculture, dans un rapport paru jeudi. Les Etats-Unis ont enregistré des ventes de 840.800 tonnes pour la campagne 2013/2014. Les experts s'attendaient en moyenne à des ventes se situant dans une fourchette allant de 475.000 et 775.000 tonnes, selon Paul Georgy, de la maison de courtage Allendale. « Quand les prix ne parviennent plus à s'apprécier sur des bonnes nouvelles, c'est le signe qu'une tendance baissière commence à s'emparer du marché », a commenté Dewey Strickler, de Ag Watch Market Advisors.

Pour le maïs, les fonds spéculatifs « avaient vendu en masse leurs paris à la baisse depuis le début de l'année », ce qui avait fait monter les prix, mais cette dynamique s'est essoufflée en l'absence de nouvelles fraîches sur cette céréale, ce qui a fait baisser ses cours, a-t-il précisé. La pression sur les prix du maïs devrait « rester grande jusqu'au début de la saison des semis dans la Corn Belt fin mars début avril », a estimé l'expert.

De même, alors que les ventes à l'exportation de blé sont ressorties conformes aux attentes, à 365.100 tonnes, contre des attentes entre 300.000 et 500.000 tonnes, selon Allendale, les prix ont reculé. Les opérateurs restaient en effet réticents à l'idée d'investir dans cette céréale deux jours après l'annonce de l'annulation d'une commande de blé rouge tendre d'hiver américain par l'Egypte, qui était perçue comme le signe d'une baisse de son attractivité sur le marché mondial.

Le soja a également perdu du terrain, après un début de séance en hausse. Alors que de nombreux investisseurs avaient tablé sur la multiplication des annulations de commande d'oléagineux américain par la Chine, le rapport de l'Usda sur les exportations « n'en a finalement montré qu'une, ce qui a surpris le marché et aidé les cours initialement », a expliqué M. Nelson. Le soja s'est hissé jusqu'à 14,25 dollars en cours de séance, un prix plus vu depuis début juillet. Mais à l'approche de la saison des semis, le marché agricole préférait adopter une attitude prudente, en freinant ses achats d'un produit agricole ayant atteint des niveaux jugés élevés.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, désormais le plus échangé, a terminé jeudi à 4,5450 dollars contre 4,6100 dollars mercredi. Le boisseau de blé pour la même échéance s'est établi à 5,8925 dollars contre 6,0550 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja également pour livraison en mai a clôturé à 13,9000 dollars contre 13,9700 dollars la veille. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous