Euronext Le maïs poursuit son ascension, porté par les craintes sur la production

AFP

Les prix du maïs grimpaient encore une fois, jeudi à la mi-journée sur le marché européen, soutenus par la sécheresse prolongée au Brésil qui réduit les disponibilités.

Quant au blé, il était aussi en hausse (+ 5,50 euros à 254 euros) sur l'échéance la plus rapprochée, qui concerne l'ancienne récolte, mais marquait une pause pour les échéances un peu plus lointaines.

« Les journées se suivent et se ressemblent, avec une situation météorologique qui devient critique au Brésil. Les photos qui nous arrivent des parcelles sont sans appel dans le Parana, avec des cultures qui sont impactées définitivement en raison du déficit hydrique », a souligné le cabinet Agritel dans une note. « Cela entraîne une hausse significative des cours de l'ensemble des céréales, y compris du blé, dans un contexte où les bilans mondiaux resteront tendus pour la campagne prochaine », poursuit Agritel. Quant à la France, les pluies attendues jeudi « pourraient être disparates et décevoir dans nombre de régions ». « Les autres pays européens souffrent moins de déficit hydrique que la France pour le moment », rapporte encore le cabinet spécialisé.

Vers 12h15 (10h15 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre nouvelle récolte reculait de 50 centimes d'euro sur l'échéance de septembre à 225,75 euros, de même que sur l'échéance de décembre à 224,75 euros, pour près de 17 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, progressait de trois euros sur l'échéance de juin à 254 euros ainsi que sur celle d'août à 243,75 euros, pour plus de 2 500 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous