; Recul des céréales sur Euronext

Euronext Le maïs teste le support des 350 €/t

Terre-net Média

Le blé et le maïs retombent dans le rouge malgré la dégradation des cultures françaises.

Les prix des céréales retombaient en territoire négatif vendredi à la mi-séance malgré un marché encore caractérisé par de nombreuses préoccupations du côté de l’offre. En conséquence du climat sec et chaud des dernières semaines, FranceAgriMer a notamment réduit de quatre points supplémentaires ses notations de blé tendre « bon à très bon », à 69 %, soit une chute de onze points par rapport à l’an dernier.

Les notations d’orges d’hiver perdent quant à elles cinq points pour s’établir à 66 %, en retrait également de onze points par rapport à l’an dernier. Les notations des variétés de printemps ont été coupées de huit points, à 61 % (85 % en 2021). FranceAgriMer a également abaissé de deux points ses notations de maïs « bon à très bon », à 91 %, contre 90 % l’an dernier à la même période.

Peu avant 14h00, le blé Euronext à échéance septembre 2022 se contractait de 2.25 €/t, à 407.25 €/t, tandis que le contrat décembre 2022 s'enfonçait de 2.25 €/t, à 400.5 €/t. Le maïs Euronext à livraison novembre 2022 diminuait de 3.0 €/t, à 351.0 €/t, le terme juin 2022 reculait de 1.25 €/t, à 350.0 €/t.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média