Chicago Le marché agricole reprend son souffle, le blé recule un peu

Afp

Chicago, 7 mai 2014 (AFP) - Les prix du blé ont interrompu mercredi leur flambée, qui les avait portés la veille à des sommets, fragilisés par une relative baisse des tensions en Ukraine. Le maïs et le soja ont aussi reculé.

« Une partie de la prime de risque géopolitique sur les prix agricoles, en particulier du blé, a disparu (mercredi) avec des nouvelles relativement plus optimistes en provenance d'Ukraine et de Russie », a relevé Mike Zuzolo, de Global Commodity Analytics and Consulting. Le président russe Vladimir Poutine a proposé mercredi un scénario de désescalade de la crise, appelant les séparatistes pro-russes à reporter un référendum en échange de la fin de l'opération militaire en cours lancée par Kiev. Et après une envolée des prix du blé, dans un contexte de fortes craintes sur la qualité des cultures de blé d'hiver dans les plaines du sud-ouest des Etats-Unis, « il semble que le marché soit à l'aise avec le niveau des cours actuels », a expliqué l'analyste.

Une météo plus favorable cette semaine permettait en outre aux semis de maïs de progresser dans la Corn Belt, apaisant en partie des craintes du marché sur le retard pris jusque-là par les producteurs dans leurs plantations. Les prix de la céréale ont aussi pâti du léger recul des cours du blé, dont la progression les avait portés ces derniers jours. Quant au soja, « des exportations américaines plus faibles et la perspective d'une grosse récolte sud-américaine limitaient les inquiétudes suscitées par les très faibles réserves de graines oléagineuses américaines », ont noté les experts de Commerzbank. D'autant plus que « le marché anticipe une offre abondante pour la campagne 2014/2015, notamment en raison d'une forte hausse de la production de soja aux Etats-Unis », ont précisé les analystes. Le marché se préparait également à la publication vendredi d'un rapport mensuel très attendu sur l'offre et la demande mondiales agricoles.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus vendu actuellement, a terminé mercredi à 5,1400 dollars contre 5,1750 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de blé pour la même échéance a clôturé à 7,3775 dollars, contre 7,3900 dollars mardi, qui était son plus haut niveau depuis le 20 février 2013. Le boisseau de soja également pour livraison en juillet s'est établi à 14,4625 dollars contre 14,5950 dollars la veille.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous