Céréales Le marché européen patine, freiné par l'euro

Afp

PARIS, 13 fév 2014 (AFP) - Les cours européens des céréales évoluaient très peu jeudi à la mi-journée, freinés par la remontée de l'euro et par l'absence d'éléments nouveaux sur le marché.

Sur Euronext vers 13h (12h GMT), la tonne de blé était à l'équilibre à 195,75 euros pour l'échéance de mars et 25 centimes sur celle de mai à 192,75 euros, dans un faible volume de 3.500 lots échangés (toutes échéances confondues). Au même moment, le maïs perdait 50 centimes à 172,75 euros la tonne pour l'échéance de mars et 25 centimes sur celle de juin, à 176,25 euros. Environ 500 lots avaient changé de mains.

La monnaie unique européenne a progressé dans la matinée, après un accès de faiblesse jeudi, faisant perdre de la compétitivité aux céréales européennes, alors que la Bourse de Chicago progressait légèrement dans les échanges électroniques précédant l'ouverture. Vers 10h20 GMT (11h20 à Paris), l'euro valait 1,3670 dollar, contre 1,3593 dollar mercredi vers 22h00 GMT.

Hormis cet élément, peu de facteurs étaient susceptibles de faire vraiment réagir le marché. « On a un marché qui fait du surplace en termes de prix depuis quelques jours, ce qui n'incite pas les opérateurs à prendre de vraies positions. On n'a aucune nouvelle affaire particulière, c'est très calme », a analysé Edward de Saint-Denis, de la société de courtage Plantureux & Associés.

« En France, le bilan mensuel de FranceAgriMer s'est montré moins pessimiste qu'attendu », note le cabinet Agritel, car l'organisme statistique public a maintenu ses prévisions d'exportations de blé français vers les pays hors Union européenne à 11,5 millions de tonnes pour la campagne 2013/2014. « En effet, le recul du débouché égyptien devenu plus exigeant sur l'humidité est compensé par une forte activité vers l'Algérie et le Maroc », explique Agritel.

Sur la scène internationale, en Ukraine, « pas de difficultés particulières dans la poursuite des exports, avec notamment une météo de plus en plus clémente, avec des températures positives ce matin », ajoute la même source. Plusieurs analystes font état de rumeurs sur la présence de maïs OGM dans une cargaison de soja américain à destination de la Chine. « Les retards entraînés par un contrôle poussé (...) des douanes de trois bateaux de graines de soja américain commencent à inquiéter le marché. Les problèmes du maïs américain sur la Chine avaient commencé comme cela en novembre », relève Damien Vercambre de la société Inter-courtages.

En France, sur le marché de gré à gré, le prix des céréales reste quasiment inchangé. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous