Céréales Le marché européen suspendu aux incertitudes météo

Afp

PARIS, 03 fév 2014 (AFP) - Le marché européen du blé était orienté à la baisse lundi et celui du maïs, inactif en ce début de mois, dans l'incertitude suite aux annonces de coup de froid en Russie et aux Etats-Unis.

Une agence russe, APK, a déjà évoqué de possibles dégâts causés au blé dans la région de Stavropol au pied du Caucase, non loin de Sotchi, région importante pour les blés d'hiver, souligne Damien Vercambre de la société Inter Courtage.

De même, un nouveau coup de froid est annoncé cette semaine sur le centre-nord des Etats-Unis, dont le Dakota du Nord. « On sait qu'en-dessous de - 18° on est dans une situation à risque qui, sans détruire les culture, peut affecter les rendements », note l'expert. Mais patience, ajoute-t-il, car il faut attendre le printemps pour mesurer l'ampleur réelle des dégâts.

Le marché mondial était resté très actif jusqu'à fin janvier notamment sur le maïs qui ne devrait pas continuer de baisser davantage, autour de 172 à 175 euros.

Pour le blé, la concurrence se joue entre la mer Noire, qui dispose encore de 3 à 4 millions de tonnes en Russie « parce que l'Etat russe n'a pas acheté autant que prévu », explique Damien Vercambre, et les Etats-Unis, qui ont chargé la semaine dernière des bateaux destinés à l'Egypte (marché traditionnel de la région mer Noire) malgré le prix élevé du fret à cette distance : autour de 40 dollars/tonnes contre 15 à 20 au départ de Russie.

Cette bonne disponibilité du blé dans ses diverses origines contribue à maintenir là encore des prix en baisse : à ce prix, les producteurs français ne se précipitent pas pour vendre or il y a encore du stock à écouler sur cette campagne. Pour la suite, le premier critère de prix sera la sortie de l'hiver poursuit-il : « si elle se passe bien, les prix peuvent baisser encore mais on craint encore à ce stade un coup de froid tardif ».

En France sur le marché physique, les principales céréales perdaient également un euro la tonne, a indiqué à l'AFP Edward de Saint-Denis, de la société de courtage Plantureux & Associés.

Sur Euronext, peu avant 13h (12H00 GMT), le blé cédait 50 centimes à 192 euros la tonne sur l'échéance de mars et 189,50 sur celle de mai. A ce prix, 7.000 lots avaient été échangés. Le maïs perdait 25 centimes à 173,25 euros sur l'échéance de mars, dans un très faible volume de moins de 400 lots.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous