Chicago Le soja continue de profiter de la trêve commerciale avec la Chine

AFP

Les cours du soja ont terminé en hausse pour la quatrième séance de suite mercredi à Chicago, toujours aidés par l'espoir d'une amélioration des relations commerciales entre Washington et Pékin. Les cours du blé et du maïs ont, eux, reculé.

« Depuis l'accord conclu entre les présidents (américain) Donald Trump) et  (chinois) Xi Jinping le week-end dernier, les cours du soja, et dans une  moindre mesure du maïs et du blé, bénéficient de l'idée que les Chinois vont revenir passer des commandes aux États-Unis », a souligné Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics. L'absence de détails sur les engagements pris par Pékin, sur leur nature, leur ampleur ou leur calendrier, avait un peu refroidi cet espoir mardi.

Mais la Chine ayant promis mercredi des efforts pour parvenir rapidement à un accord commercial avec les États-Unis, « l'état d'esprit des acteurs du marché s'est un peu ragaillardi », a estimé le spécialiste. « Même les prix du porc, qui pourraient nettement bénéficier d'un regain de commandes chinoises, ont fortement grimpé mercredi alors qu'ils baissaient depuis lundi », a remarqué Mike Zuzolo. Les courtiers attendent toutefois de vraiment voir des actions concrètes pour vraiment faire monter les prix du soja ou du maïs, selon Ryan Etnner de la maison de courtage Allendale. Ils sont d'autant plus réticents à faire progresser fortement les cours du soja que de nouvelles estimations, dont celles du cabinet privé Celeres, laissent entrevoir une récolte encore plus importante que prévu initialement au Brésil.

Les prix du blé de leur côté ont été affectés « par des informations sur la reprise des exportations de blé ukrainien », selon Mike Zuzolo. De quoi concurrencer encore un peu plus le blé américain sur le marché mondial. L'arrivée de précipitations bienvenues sur une partie de la zone de culture du blé dur rouge d'hiver dans le Texas devrait par ailleurs y améliorer les conditions, pesant ainsi sur les prix, a aussi avancé Mike Zuzolo.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a fini à 3,8425 dollars contre 3,8475 dollars mardi. Le boisseau de blé pour mars, également le plus échangé, a terminé à 5,1800 dollars contre 5,2250 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus échangé, a clôturé à 9,1350 dollars contre 9,1175 dollars la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous