Chicago Le soja et le maïs montent, le blé recule, dans un marché prudent

AFP

Les prix du soja et du maïs ont progressé mardi à Chicago tandis que ceux du blé ont reculé, dans un marché en retrait à l'approche d'un important rapport en fin de semaine.

« Les volumes sont très faibles et devraient le rester jusqu'à la publication vendredi du rapport trimestriel » sur le niveau des réserves de produits agricoles aux États-Unis, ont souligné les analystes de la maison de courtage Allendale.

Les prix du maïs, du blé et du soja évoluent actuellement autour de niveaux de résistance et « attendent un signal pour s'engager dans une direction franche », ont-ils noté. Le rapport hebdomadaire sur l'avancée des récoltes et leur qualité, diffusé lundi soir, a reflété l'idée que les moissons de maïs et de soja avancent rapidement et que la production reste de qualité.

Selon ce document, 69 % de la récolte de maïs était au 23 septembre considérée comme bonne à excellente (contre 68 % la semaine précédente) et 68 % de la récolte de soja (contre 67 % la semaine précédente). Les moissons de maïs étaient réalisées à hauteur de 16 % et celles de soja à hauteur de 14 %.

Les semis de blé d'hiver avancent aussi à vive allure, 28 % ayant été réalisés, contre 26 % en moyenne au cours des cinq années précédentes.

Les cours du soja ont aussi bénéficié, selon Michael Zuzolo du Global Commodity, « de nouvelles preuves que le Brésil commence à peiner à fournir du soja et qu'en conséquence, la Chine se tourne vers l'Argentine ». « L'Argentine pendant ce temps s'approvisionne auprès des États-Unis », a-t-il ajouté.

Les agriculteurs américains écoulent habituellement un tiers de leur production auprès d'acheteurs chinois. Mais ces derniers ont dû trouver des sources alternatives quand Pékin, en représailles à des sanctions commerciales imposées par Washington, a mis en œuvre en juillet une taxe à l'importation de 25 % sur le soja produit aux États-Unis, déclenchant un remaniement à grande échelle du marché mondial de l'oléagineux.

Les cours du maïs ont pu de leur côté profiter de l'annonce d'une vente de 239 630 tonnes au Mexique. Mais de façon générale, les récoltes s'annoncent encore une fois abondantes aux États-Unis et l'amélioration de la météo dans les pays entourant la mer Noire, un facteur favorable dans cette importante zone de production de blé « incite le marché à rester sur la défensive », a relevé M. Zuzolo.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé mardi à 3,6375 dollars contre 3,6050 dollars lundi. Le boisseau de blé pour décembre a fini à 5,2075 dollars contre 5,2700 dollars la veille. Le boisseau de soja pour novembre, également le contrat le plus échangé, a terminé à 8,4575 dollars contre 8,4100 dollars à la précédente clôture.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous