Chicago Le soja lesté par les incertitudes sur la relation entre Chine et USA

AFP

Les cours du soja coté à Chicago ont terminé en nette baisse lundi, lestés par un regain de doutes sur la conclusion imminente d'un accord commercial entre Washington et Pékin. Les cours du maïs et du blé ont aussi reculé.

« Les incertitudes autour de l'issue du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine continuent de faire fluctuer le prix du soja tous les jours à Chicago », ont remarqué les analystes de Commerzbank. Les cours avaient ainsi grimpé vendredi quand Donald Trump a assuré que la Chine « voulait » conclure un accord et avait transmis une liste de sujets sur lesquels le pays était disposé à faire des compromis. Mais ils sont redescendus lundi après le sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique (Apec) ce week-end au cours duquel les participants ne sont pas parvenus à réconcilier leurs différences.

Les représentants américains, dont le vice-président Mike Pence, y ont adopté un ton particulièrement agressif vis-à-vis de la Chine. De quoi refroidir l'espoir d'un accord lors du sommet du G20 à la fin du mois, au cours duquel Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping sont censés se rencontrer. Or avant la guerre commerciale, les États-Unis exportaient un tiers de leur production vers Pékin. Pékin s'est depuis détourné du soja américain et a noué des liens plus étroits avec le Brésil et l'Argentine.

Les cours du soja ont aussi été affectés lundi par l'annonce de nouveaux cas de peste porcine africaine en Chine, selon Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics and Consulting. Si l'épidémie devait s'étendre encore plus, cela ralentirait d'autant la demande en soja destiné à l'alimentation porcine dans le pays.

En l'absence d'autres nouvelles majeures, le repli des cours du soja a entraîné dans son sillage ceux du maïs et du blé. Les acteurs du marché attendent notamment la diffusion après la clôture du rapport hebdomadaire sur l'avancée des moissons de maïs et de soja aux États-Unis et sur la qualité du blé d'hiver. Les échanges restaient par ailleurs assez limités en ce début de semaine, raccourcie par les célébrations de Thanksgiving jeudi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a fini lundi à 3,6225 dollars contre 3,6475 dollars vendredi. Le boisseau de blé pour livraison en mars, désormais le plus échangé, a clôturé à 5,0675 dollars contre 5,1525 dollars vendredi. Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus échangé, a terminé à 8,7375 dollars contre 8,9225 dollars.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous