Chicago Le soja monte avec les retards dans les semis

AFP

Le cours du soja a de nouveau fortement avancé mercredi après la publication d'un rapport hebdomadaire américain sur l'avancée des semis montrant un retard important dans leur progression. Les prix du blé et du maïs ont pour leur part reculé.

Pour le moment, les semis de soja étaient au 26 mai réalisés à 29 % aux États-Unis, loin des 66 % enregistrés en moyenne entre 2014 et 2018 à la même période, d'après un rapport du ministère américain de l'agriculture (USDA). L'oléagineux bénéficie certes d'un peu plus de temps que le maïs pour être semé. Mais la grisaille américaine pourrait aggraver les choses dans les prochaines semaines. « Les prévisions météorologiques ne suggèrent pas de changement significatif dans les prochains jours. En conséquence, les inquiétudes grandissent quant à la poursuite des semis de soja », ont expliqué les analystes de Commerzbank.

De leur côté les semis de maïs étaient réalisés à 58 %, très en-dessous de la moyenne de 90 % enregistrée à cette période de l'année en moyenne entre 2014 et 2018. Ce ratio « laisse 39 millions d'acres esseulés » sur les terres américaines, ont calculé les analystes de CHS Hedging, se basant sur de précédentes estimations de l'USDA.

Ces terres ont peu de chances de voir arriver des graines de maïs dans les prochains jours car au-delà du mois de mai, la fenêtre d'ensemencement pour la céréale se referme rapidement. Le retard d'ensemencement du maïs s'est creusé ces dernières semaines en raison de conditions pluvieuses particulièrement gênantes pour les agriculteurs notamment dans le Midwest, les empêchant de travailler efficacement. Mais le maïs s'est déjà envolé de 23 % lors des deux précédentes semaines pour ces raisons, et a donc peu souffert d'un nouveau rapport décevant mercredi.

Le blé a également baissé. Le rapport de l'USDA a fait part de semis effectués à 84 %, au-dessus des anticipations des analystes qui étaient de 83 %. Par ailleurs, 61 % du blé d'hiver a été jugé « bon » à « excellent », soit cinq points de pourcentage de moins qu'une semaine auparavant. « Le blé d'hiver est en train de souffrir également des conditions humides » aux États-Unis, au même titre que le maïs et le soja, ont affirmé les analystes de Commerzbank. Cet élément aurait pu soutenir les cours mais ceux-ci ont été davantage influencés par l'avancée des semis de printemps.

Le boisseau de maïs pour livraison en juillet, le contrat le plus actif actuellement, a terminé mercredi à 4,1875 dollars contre 4,2025 dollars mardi. Le boisseau de blé (environ 2 kg) pour juillet, également le plus échangé, a clôturé à 4,9050 dollars contre 5,0475 dollars mardi. Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 8,7200 dollars contre 8,5600 dollars mardi.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous