Chicago Le soja porté par des ventes à la Chine et un dollar plus faible

AFP

Les cours du soja coté à Chicago ont fortement progressé mardi, aidés par l'annonce de ventes à la Chine et l'affaiblissement du dollar. Ceux du maïs ont aussi grimpé tandis que ceux du blé ont reculé.

Pour Steve Georgy de la maison de courtage Allendale, les acteurs du marché surveillent principalement deux éléments : les relations commerciales avec la Chine et la météo.

Les tensions sino-américaines ont pris de l'ampleur ce week-end, le chef de la diplomatie chinoise agitant le spectre d'une « nouvelle Guerre froide » avec les États-Unis après les critiques de Washington sur sa gestion de la pandémie de Covid-19. De quoi remettre de nouveau en question l'accord commercial partiel signé en janvier entre la Chine et les États-Unis, et prévoyant notamment que Pékin augmente substantiellement ses commandes d'oléagineux produit aux États-Unis.

Mais le ministère américain de l'agriculture a aussi fait part mardi de grosses transactions, avec l'achat par des courtiers chinois de 264 000 tonnes de soja au total. Il a aussi été commandé 216 000 tonnes de tourteaux de soja pour une destination non précisée.

L'affaiblissement du dollar, en particulier face au real brésilien, était aussi de nature à doper les cours du soja dans la mesure où cela rend l'oléagineux américain plus compétitif sur le marché mondial.

Les prévisions météorologiques restent par ailleurs dans le viseur des courtiers, « avec aux États-Unis des endroits trop chauds actuellement, des zones manquant de pluies et d'autres souffrant d'un surplus de précipitations », remarque Steve Georgy. « La question est de savoir s'il ne faut pas commencer à intégrer une prime de risque dans les cours des produits agricoles », ajoute-t-il.

Du côté du blé, « certaines régions européennes tendent encore à être trop sèches mais la menace météorologique est moins importante », estiment les analystes de CHS Hedging.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé mardi à 3,1900 dollars contre 3,1800 dollars vendredi (+ 0,31 %). Lundi était férié aux États-Unis. Le boisseau de blé pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 5,0675 dollars contre 5,0875 dollars à la précédente clôture (- 0,39 %). Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,4700 dollars contre 8,33325 dollars avant le week-end prolongé (+ 1,65 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous